BFM Business

Chômage: Pour Sapin, le gouvernement est en train de "stopper la hausse"

Michel Sapin a par ailleurs martelé que l'objectif de créer 100.000 emplois d'avenir à fin 2013 sera tenu, voir dépassé.

Michel Sapin a par ailleurs martelé que l'objectif de créer 100.000 emplois d'avenir à fin 2013 sera tenu, voir dépassé. - -

Le ministre du Travail a déclaré, dans un entretien accordé aux journaux du groupe EBRA et à paraître mardi 23 juillet, que la lutte contre le chômage se fait en deux temps. Premièrement: mettre fin à sa montée, deuxièmement: inverser la courbe.

L'exécutif s'attèle actuellement à enrayer la hausse du chômage. C'est ce qu'a déclaré le ministre du Travail, Michel Sapin dans un entretien accordé aux quotidiens du groupe EBRA (Le Progrès, Les Dernières Nouvelles d'Alsace, Le Bien Public etc…), à paraître mardi 23 juillet, à la veille de la publication des chiffres du chômage pour le mois de juin.

"La première bataille est de stopper la hausse, nous sommes dans cette phase, ensuite, d'ici la fin de l'année, il s'agira d'inverser la courbe, et nous y arriverons!", a expliqué Michel Sapin, reprenant l'engagement du président François Hollande.

Au mois de mai, les nouvelles inscriptions au chômage avaient connu une accalmie avec seulement 100 chômeurs de plus en catégorie A. Mais même le ministère du Travail refusait alors de se réjouir, soulignant que ce résultat "n’est pas encore le retournement attendu".

L'objectif de 100.000 emplois d'avenir sera rempli ou dépassé

Nombreux sont par ailleurs, les instituts et les économistes à voir le chômage poursuivre sa hausse. Dernièrement, l'OCDE a indiqué tabler sur un taux de chômage de 11,2% à la fin 2014.

Michel Sapin a balayé cette prévision d'un revers de la main et réaffirmer que l'objectif de 100.000 emplois d'avenir d'ici la fin d'année pour les jeunes peu ou pas qualifiés "sera atteint, peut-être même dépassé".

Pour le moment, à fin juin, seuls 33.000 contrats de ce type était signés, soit à peine un tiers de l'objectif.Le gouvernement compte ainsi sur la seconde moitié de 2013 pour faire monter en puissance la mesure, en ouvrant notamment le dispositif, qui était initialement destiné aux associations et aux collectivités locales, au privé.

Le 20 juin dernier, lors de la conférence sociale, François Hollande avait ainsi indiqué que ces contrats seraient élargis "sous certaines conditions" à quelques secteurs comme la santé et le tourisme.

"La rentrée des résultats"

Interrogé, lors de cette même interview, sur la rentrée sociale et la fermeté affichée par certains syndicats sur la réforme des retraites, avec grèves et manifestations le 10 septembre, Michel Sapin estime que "le gouvernement doit faire connaître au plus vite ses intentions, car il y a aujourd'hui beaucoup plus de gens qui sont inquiets que de gens qui seront concernés".

Sur tous les dossiers du gouvernement, "le cap est bon" mais "il faut maintenant des résultats sur l'emploi, les finances publiques, la croissance... Cette rentrée doit être la rentrée des résultats", affirme le ministre.

J.M. avec AFP