BFM Business

Grogne sociale: le gouvernement au chevet de la Bretagne

La manifestation à Quimper a rassemblé 15.000 à 30.000 personnes, samedi 2 novembre.

La manifestation à Quimper a rassemblé 15.000 à 30.000 personnes, samedi 2 novembre. - -

Une semaine après la suspension de l'écotaxe, alors qu'une manifestation a encore eu lieu mardi dans la région, la Bretagne se trouve au menu du Conseil des ministres ce mercredi.

Les Bretons continuent de mettre la pression sur le gouvernement avec un nouvel ultimatum. Le mouvement des "Bonnets rouges" a en effet menacé mardi soir de préparer "de nouvelles actions" si l'écotaxe n'est pas "officiellement supprimée" pour la Bretagne avant mercredi midi, soit juste après le Conseil des ministres. De leur côté, les salariés de Tilly-Sabco ont bloqué la nationale 12 entre Morlaix et Rennes, dans la journée de mardi.

La Bretagne au menu du conseil des ministres

La réponse du gouvernement à la crise bretonne a été baptisée "pacte d'avenir pour la Bretagne". Annoncé le mois dernier, il est destiné à tenter de sortir la Bretagne de la crise aiguë que traverse son secteur agroalimentaire et agricole, employant un tiers de la population active de la région.

Entre autres mesures, le pacte débloquera 15 millions d'euros en faveur des entreprises agroalimentaires bretonnes, qui œuvrent au sein d'un secteur largement sinistré. Son contenu fera l'objet d'une communication du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, lors du Conseil des ministres, mercredi matin.

Stéphane Le Foll à Rennes vendredi

En outre, plusieurs réunions et concertations sont programmées cette semaine pour mettre en place ce pacte d'avenir. L'une d'elle se déroulera mercredi à la préfecture de Rennes et le lancement du "pacte" sera complété par la visite, vendredi du ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll.

K. L.