BFM Business

Gattaz: la France est en passe de devenir "l'homme malade de l'Europe"

Pierre Gattaz a également appelé à baisser la dépense publique.

Pierre Gattaz a également appelé à baisser la dépense publique. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Réagissant aux résultats des élections municipales, le président du Medef a estimé que "c'est la France qui a perdu". Dans une tribune ce lundi 31 mars, il réaffirme néanmoins sa confiance dans le pacte de responsabilité.

"La question n'est pas de savoir qui a gagné ou qui a perdu ces élections, mais bien : 'pourquoi collectivement avons-nous perdu?" Car c'est la France qui a perdu". Voici ce que retient Pierre Gattaz, le président du Medef, des résultats du second tour des élections municipales.

"Voilà trente ans qu'elle [la France,ndlr] perd petit à petit et s'enfonce, en refusant les réformes, dans les sables mouvants du déclin", écrit-il dans une tribune publiée dans Les Echos de ce lundi 31 mars ajoutant que la France est en passe de devenir "l'homme malade de l'Europe".

"Alors oui, le pacte de responsabilité dont tout le monde attend enfin la concrétisation peut être l'occasion de donner le coup de pied nécessaire pour sortir du bourbier. Nous y croyons. Nous l'espérons", poursuit-il.

Hollande doit faire preuve de "courage"

Pierre Gattaz appelle par ailleurs au "courage" le président François Hollande, qui doit préciser les contours de ce pacte annoncé le 31 décembre, ajoutant à son adresse que "la situation actuelle ne souffre plus de demi-mesure, de contenter la chèvre et le chou, de faire un peu sans jamais aller au bout d'un chantier".

Le patron des patrons a également réitéré son appel à la baisse de la dépense publique, ajoutant que "pour l'instant, on ne parle pas de baisse, juste d'une moindre augmentation !".

J.M. avec AFP