BFM Business

Pierre Gattaz: "il ne faut pas légiférer à chaque fois que quelque chose arrive"

Pierre Gattaz affirme que "l'autorégulation fonctionne".

Pierre Gattaz affirme que "l'autorégulation fonctionne". - -

Interviewé par BFM Business ce jeudi 28 novembre, le président du Medef a jugé qu'il n'y a pas besoin de mettre en place une loi sur les indemnités de départ des patrons d'entreprise. Il argue que l'"autorégulation fonctionne".

Après la polémique déclenchée par la retraite chapeau de Philippe Varin, le président du directoire de PSA, les politiques songent à utiliser l'arsenal législatif. Selon Le Parisien de ce jeudi 28 novembre, Arnaud Montebourg a déclaré "qu'il faudra légiférer" pour limiter les indemnités de départ, ajoutant que "l'autodiscipline reste à démontrer puisqu'il faut la régulation par le scandale pour que les choses évoluent".

Le patron du PS, Harlem Désir, lui a emboîté le pas sur RTL. "Il faut, si le code que le patronat a lui-même édicté ne fonctionne pas, envisager de légiférer. On ne peut pas l'écarter", a-t-il déclaré.

Interviewé par BFM Business ce même jeudi, Pierre Gattaz leur a répondu. Le président du Medef affirme "qu'il ne fait pas légiférer car nous avons prouvé hier avec Philippe Varin que l'autorégulation fonctionnait".

Un problème résolu "à une vitesse incroyable"

"Le problème a été résolu à une vitesse incroyable en moins d'une journée", a-t-il poursuivi. Il a rappelé que le patronat dispose "d'une autorégulation formelle" depuis la mise en place, il y a un mois, "d'un comité des hautes rémunérations", présidé par Denis Ranque.

"Nous n'avons même pas eu besoin de le saisir, puisque Philippe Varin a pris lui-même la décision", a-t-il déclaré. "Il y a donc deux niveaux d'autorégulation mis en place, il ne faut pas légiférer à chaque fois que quelque chose arrive", conclut-il. Il appelle à laisser "le temps à ce haut comité" de "se mettre en marche".

J.M. avec BFM Business