BFM Business

Pierre Gattaz: les entreprises peuvent "régler 80% des problèmes du pays"

Pierre Gattaz appelle le gouvernement à "assumer l'économie de marché".

Pierre Gattaz appelle le gouvernement à "assumer l'économie de marché". - -

Le président du Medef appelle le gouvernement à "assumer l'entreprise". Il estime également, dans une interview au Figaro de ce 8 mars, que l'exécutif fait "une erreur" en voulant concentrer les baisses de charges sur les bas salaires.

Pierre Gattaz décerne une nouvelle fois un mauvais point au gouvernement. Jean Marc Ayrault a indiqué, jeudi 6 mars sur BFMTV-RMC, que les baisses de charges contenues dans le pacte de responsabilité seront concentrées sur les bas salaires.

Pour le président du Medef "c'est une erreur". "L'ensemble des secteurs d'activité doit être concerné par une baisse effective du coût du travail (…) J'avertis le gouvernement qu'une baisse des charges concentrées sur les seuls bas salaires n'est pas acceptable pour le Medef et aurait pour conséquence immédiate de ne pas permettre l'engagement des activités à haute valeur ajoutée dans le pacte de responsabilité", explique-t-il dans une interview au Figaro daté de ce samedi 8 mars.

Revenant sur la récente polémique autour des dividendes, il estime que celle-ci "n'a pas lieu d'être". "Les dividendes c'est la rémunération d'un risque. Mais la motivation du Medef c'est la croissance et l'emploi, les dividendes ne viendront qu'après".

Le gouvernement doit "assumer la mondialisation"

Il appelle par ailleurs la France "à assumer l'entreprise, l'économie de marché et la mondialisation, qui ne sont ni de gauche ni de droite. Les entreprises sont en mesure de régler 80% des problèmes du pays", fait-il valoir.

Evoquant ensuite les contreparties au pacte, il à nouveau confirmé qu'en terme d'emploi, "il n'est pas possible de prendre au niveau interprofessionnel des engagements quantifiés pour le compte des entreprises".

Mais, comme l'avait déjà confirmé Jean-Marc Ayrault, il a indiqué que "les branches arrêteront des objectifs quantitatifs et qualitatifs". Il a enfin précisé qu'en avril, son organisation fera des propositions "pour favoriser la création d'emplois dans de très nombreux secteurs".

|||sondage|||1688

J.M.