BFM Business

EDF révise à la hausse sa prévision de production d'électricité nucléaire en 2020

La crise sanitaire a obligé EDF à revoir son programme de maintenance des réacteurs en décalant les travaux de maintenance qui mettent à l'arrêt certaines centrales.

La crise sanitaire a obligé EDF à revoir son programme de maintenance des réacteurs en décalant les travaux de maintenance qui mettent à l'arrêt certaines centrales. - PASCAL PAVANI

EDF revoit une nouvelle fois en hausse sa prévision de production nucléaire en France pour cette année, après l'avoir drastiquement revue à la baisse au printemps à cause de la crise du Covid-19, laissant présager des "mesures alternatives" en cas de pic de consommation.

Compte tenu de l'avancement de la campagne d'arrêts programmés pour maintenance (des réacteurs), EDF actualise sa prévision de production nucléaire pour l'année 2020 à la fourchette 325 TWh-335 TWh", indique le producteur d'électricité.

Mais, cette prévision de production d'électricité d'origine nucléaire reste bien inférieure aux 379,5 térawattheures (TWh) produits l'an dernier par les centrales françaises alors qu'EDF prévoyait initialement une fourchette de 375 à 390 TWh pour cette année.



Pour EDF, la pandémie de Covid-19 qui s'est déclenchée au printemps 2020 a complètement bousculé les prévisions de production de son parc de centrales, ramenées en avril à environ 300 TWh, avant d'être relevées dans un deuxième temps à 315 à 325 TWh.

La crise sanitaire et les mesures de confinement ont conduit EDF à décaler dans le temps son programme de travaux de maintenance nécessaires sur ses réacteurs nucléaires. Résultat : plusieurs d’entre eux sont encore à l’arrêt.

Les retards de l'EPR de Flamanville pénalisent EDF

Le niveau de la production d'électricité en France est aussi pénalisé par les retards incessants de la mise en production du réacteur nucléaire EPR de Flamanville (Manche), repoussée en 2023. S'y ajoute le retard dans le déploiement des parcs éolien en mer, dont les chantiers ont été lancés pour ceux prévus à Saint-Nazaire et dans la baie de Saint-Brieuc, après avoir subi de multiples recours juridiques.

Pour assurer l'approvisionnement en électricité pendant l'hiver 2020-2021, EDF a aussi réduit la production de certains réacteurs afin d'économiser du combustible.

F.B. avec AFP