BFM Business

France 2 organisera le premier débat télévisé des européennes

Le plateau de débat télévisé pour la primaire à gauche, début 2017

Le plateau de débat télévisé pour la primaire à gauche, début 2017 - AFP - Philippe Wojazer

Les différentes têtes de liste s'affronteront en plateau le 4 avril. Elles seront également invitées à tour de rôle sur Franceinfo à trois jours du scrutin du 26 mai.

L'arène est en cours de préparation. Comme l'a révélé L'Opinion lundi, les têtes de liste pour les élections européennes débattront le 4 avril sur France 2 et France Inter, à l'occasion d'une édition spéciale de L'Émission politique. 

Il était difficile d'imaginer une campagne sans qu'un tel format soit prévu par une chaîne de télévision, dans la mesure où, contrairement aux trois précédents scrutins, celui de cette année présente des candidats à échelle nationale. En 2004, 2009 et 2014, les européennes se sont jouées, en France, sur huit circonscriptions différentes. 

Susciter l'intérêt des Français

L'affrontement entre des têtes de liste peu connues du grand public sera peut-être une opportunité pour intéresser davantage encore les Français à la campagne. Pour l'heure, selon la grande enquête électorale Ipsos-Sopra Steria publiée par Le Monde ce lundi, 74% d'entre eux se disent "intéressés" par les européennes.

Mais cet intérêt n'est pas certain de se confirmer le jour où il faudra glisser un bulletin dans l'urne: plus de 59% du corps électoral s'était abstenu lors du scrutin de 2014. 

À tour de rôle

Un autre rendez-vous médiatique a été prévu durant la campagne, celui d'une présentation à tour de rôle de chaque tête de liste. Un format utilisé par France 2 lors de la présidentielle à trois jours du premier tour, et qui se répétera donc sur Franceinfo le 23 mai, soit, là aussi, trois jours avant le vote du 26 mai, les européennes étant un scrutin proportionnel à un tour. L'événement a été organisé en collaboration avec le think-tank Terra Nova. 

Pour l'heure, les principales têtes de liste confirmées sont François-Xavier Bellamy (Les Républicains), Manon Aubry (La France insoumise), Jordan Bardella (Rassemblement national), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), Benoît Hamon (Génération.s) et Yannick Jadot (Europe Écologie-Les Verts). 

Selon l'enquête Ipsos citée plus haut, La République en marche (dont la liste est toujours en cours de constitution) maintient son avance avec 23% d'intentions de vote, avec ou sans liste estampillée "gilets jaunes". Le parti présidentiel est talonné par le RN, à 21% sans gilets jaunes, à 19,5% avec.

Jules Pecnard