BFM Business

Date, mode de scrutin, règles de candidature: tout savoir sur les  élections européennes en France

Parlement européen

Parlement européen - FREDERICK FLORIN / AFP

Le 26 mai, les Français sont appelés à voter pour les européennes. BFMTV.com récapitule les modalités du scrutin, ses objectifs et les conditions pour voter ou être candidat.

C'est le 26 mai que les Français sont invités à remplir leurs bureaux de vote à l'occasion des élections européennes. Deux mois environ avant la tenue de l'élection, il s'agit à présent de faire les point sur les attendus du sujet ainsi que sur ses modalités. Objectifs, organisation, conditions, BFMTV.com dresse le détail français de cette élection, convoquée tous les cinq ans. 

  • Les objectifs du scrutin

Les citoyens des Etats-membres de l'Union européenne doivent choisir les 705 députés qui devront prendre place sur les gradins du Parlement de Strasbourg lors de la prochaine législature continentale. Nos compatriotes sont quant à eux chargés de désigner les eurodéputés français. Ils seront cette fois-ci 79, au lieu de 74 précédemment pour cause de Brexit et donc de départ des représentants britanniques. 

  • Qui peut voter? 

Afin de voter en France, il faut être français, âgé d'au moins 18 ans à la date de l'élection, être inscrit sur les listes électorales (vous avez jusqu'au 31 mars), et bénéficier de ses droits civils et politiques. Un ressortissant d'un autre Etat-membre pourra également déposer son bulletin en France pourvu qu'il souscrive aux même conditions et soit inscrit dans sa commune de résidence française. Evidemment, il ne peut pas voter dans son pays d'origine en même temps qu'en France. 

  • Qui peut être candidat? 

Pour pouvoir se trouver de manière réglementaire sur une liste française aux européennes, il faut être un citoyen de l'Union européenne âgé d'au moins 18 ans, et jouir de ses droits civils et politiques. Pour siéger, il ne faut pas, en revanche, exercer de mandat incompatible avec celle d'eurodéputé. Par exemple, un député de l'Assemblée nationale ne peut pas être simultanément député européen. Il est rigoureusement impossible de postuler à une place à Strasbourg sur une liste française ainsi que via une autre liste d'un Etat-membre différent. 

  • Quel est le mode de scrutin? 

La loi de 2018 a changé ou plutôt rétabli la donne. Depuis 2003, les européennes, en France, se coulaient sous la forme d'un scrutin interrégional. Il se fera à nouveau sur le mode de la circonscription nationale unique. Le suffrage universel direct régira ce scrutin de nature proportionnelle. 

Il s'agit d'un scrutin de liste. Chaque formation politique ou sensibilité désireuse d'en présenter une aux européennes doit ainsi mettre au point un inventaire de 79 noms, pour autant de sièges dévolues aux Français, et la déposer au plus tard le 3 mai au ministère de l'Intérieur par l'entremise de la tête de liste ou de son mandataire. 

  • Proportionnelle et barre des 5%: qui est représenté? 

Envoyer un de ses membres au Parlement européen est aussi une affaire de pourcentages. En effet, seules les listes ayant réussi à récolter au moins 5% des suffrages exprimés pourront obtenir des places. Le scrutin étant proportionnel, les pourcentages recueillis permettront ensuite de déterminer les contingents de députés européens selon les listes. Le nombre de places remportées et la position sur la liste permettront ensuite de séparer les candidats élus des autres. 

  • Quand débute la campagne officielle et comment est-elle financée? 

La campagne audiovisuelle doit débuter le 13 mai prochain. Toutes les dépenses liées à celles-ci sont prises en charge par l'Etat. 

Les listes ayant acquis au moins 3% des suffrages exprimés auront accès au remboursement de leur campagne électorale. Le plafond de celui-ci est fixé à 9,2 millions d'euros par liste de candidats. 

Robin Verner