BFM Business

Réforme des retraites: Macron plaide pour un accord sur la durée de cotisation, plutôt que sur l'âge

Dans une interview sur France 2, le président de la République a rappelé pourquoi pour son projet de réforme des retraites, il préférait un accord sur la durée de cotisation que sur l'âge.

Alors que le gouvernement s'apprête à lancer une grande concertation citoyenne sur les retraites, Emmanuel Macron a expliqué ce lundi soir sur France 2 les objectifs de la future réforme dont les grandes lignes ont été dévoilées en juillet dernier

D'abord, le président a assuré que rien n'était tranché. Notamment en ce qui concerne l'âge pivot, l'âge en deçà duquel les actifs qui voudraient partir à la retraite verraient leur pension subir une décote. "Ce n'est pas décidé", a ainsi précisé Emmanuel Macron. Pour autant, le président ne souhaite pas toucher à l'âge légal de 62 ans. 

"Si on fait une réforme comme d’habitude, on repousse l’âge de départ à la retraite, a expliqué le président. Si on décale l’âge légal, c’est pas clair. Le régime qu’on est en train de créer doit être équilibré, mais je souhaite qu'il y ait un accord sur la durée de cotisation, plutôt que sur l’âge." 

"Un système abîmé et injuste"

Emmanuel Macron a par ailleurs salué le "travail remarquable qui a été fait par Jean-Paul Delevoye" qui porte un projet de réforme en profondeur.

"On doit refonder notre système de retraites, compromis d’après-guerre, mais la solidarité entre les générations, ça on le maintient. Ce système-là, on l’a progressivement transformé, abîmé et rendu injuste, on a créé une quarantaine de régimes, ce n’est pas vraiment juste", a expliqué le président qui souhaite un régime de retraites universels. 

Sur la méthode, le président a rappelé qu'il tenait à la concertation. "Le Premier ministre, va commencer la semaine prochaine des consultations avec tous les partenaires sociaux, on va la construire tous ensemble cette réforme", a rappelé Emmanuel Macron qui a réaffirmé les objectifs d'un système qui soit "équilibré en 2025 et juste en terme de cotisations".

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco