BFM Eco

Le taux du Livret A sera bien abaissé à 0,5% le 1er février

Le taux du Livret A passera à 0,5% au 1er février

Le taux du Livret A passera à 0,5% au 1er février - DENIS CHARLET / AFP

Le gouvernement confirme qu'il abaissera bien au seuil plancher de 0,5% le taux de rémunération du Livret A au 1er février. Ce taux est actuellement de 0,75%, depuis août 2015.

Le gouvernement a tranché. Le taux du Livret A fixé à 0,75% depuis le 1er août 2015 sera abaissé au taux plancher de 0,5% au 1er février, explique le ministre de l'Economie Bruno Le Maire dans Le Parisien:

"Ce chiffre tient compte des taux d'intérêt bas et du niveau de l'inflation. Je tiens à préciser que si nous appliquions la formule de calcul, la rémunération du livret A tomberait à 0,23 %. Mais comme nous nous étions engagés, elle ne baissera jamais sous le niveau plancher de 0,5%. Il en sera de même pour le Livret de développement durable et solidaire (LDDS). Dans six mois, nous verrons s'il faut réviser ce taux", a annoncé le locataire de Bercy.

Nouvelle formule

Cette baisse intervient alors qu'entre en application une nouvelle règle de calcul qui fixe le taux de rémunération à partir de la moyenne semestrielle du taux d'inflation et des taux interbancaires à court terme (Eonia). Désormais, l'arrondi se fera par ailleurs au dixième de point le plus proche, et non plus au quart de point comme c'était le cas jusqu'à présent. 

Il aurait été "irresponsable et incohérent" de maintenir ce taux à 0,75% par rapport à "notre politique de diversification des placements" et aux "milliers de Français qui attendent un logement social", a encore expliqué Bruno Le Maire, ajoutant que le taux du LEP passera quant à lui à 1 %, soit au même niveau que l'inflation. "C'est une conséquence directe de la baisse du taux du livret A", a-t-il souligné. 

Invité de BFM Business en décembre, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, s'était déjà prononcé pour cette baisse du taux de rémunération: 

"Il y a une formule qui est fixée, maintenant, en fonction du taux d'inflation et des taux d'intérêt" détaille-t-il. "Cette formule, début février, pourrait donner un taux de 0,5%. Donc il reste positif, sauf s'il y a des circonstances exceptionnelles. (...) Aujourd'hui, il ne me semble pas qu'il y ait de raison d'invoquer des circonstances exceptionnelles", avait-il déclaré. 
P.L avec AFP