BFM Business

Cancers, sida, diabète: la Sécu détaille ses dépenses par maladie

Les dépenses de l'Assurance maladie

Les dépenses de l'Assurance maladie - Philippe Huguen - AFP

En 2017, l'Assurance maladie a remboursé 140 milliards d'euros de dépenses de santé. Un chiffre en hausse de 14% depuis 2012.

La Sécurité sociale fait son bilan. En s’appuyant sur sa base de données de remboursement, elle a publié mercredi la cartographie médicalisée des dépenses de santé.

Ainsi en 2017, sur les 57,6 millions de bénéficiaires du régime général, 26 millions d’assurés ont eu recours au système de soins en 2017 pour des montants significatifs. À l'inverse 31 millions de bénéficiaires ont une consommation de soins qui relève de "soins courants", indique l'Assurance maladie. 

Sur les 26 millions de bénéficiaires avec des prises en charge importantes, 20 millions de personnes ont eu recours à "des soins liés à la prise en charge d’une pathologie spécifique, très souvent chronique – comme le diabète, l’insuffisance rénale chronique terminale ou une maladie respiratoire chronique – ou en raison de la prise d’un traitement médicamenteux spécifique au long cours", explique la Sécu.

140 milliards d'euros de remboursements en 2017

Au total, la Sécurité sociale a remboursé 140 milliards d’euros de dépenses de santé en 2017. Les hospitalisations ponctuelles représentent à elles seules 31,3 milliards d’euros, devant les maladies psychiatriques ou psychotropes (20,3 milliards d’euros) et les cancers (15,6 milliards d’euros). Parmi les prises en charge les plus importantes, on citera également les maladies cardioneurovasculaires (14 milliards d'euros), la maternité (7,8 milliards), le diabète (7 milliards) ou encore les maladies neurologiques et dégénératives (6,4 milliards). 

Dépenses de santé en 2017
Dépenses de santé en 2017 © Assurance maladie

Globalement, les remboursements des dépenses de santé ont bondi 17,1 milliards d’euros entre 2012 et 2017 (+14%). Et ce, pour deux raisons: l’augmentation du nombre de patients pris en charge, souvent liée au vieillissement de la population, et l’accroissement de la dépense moyenne par an et par patient.

Évolution des dépenses de santé entre 2012 et 2017
Évolution des dépenses de santé entre 2012 et 2017 © Assurance maladie

Cancers

Dans son analyse, l’Assurance maladie se concentre sur trois pathologies. Parmi elles, le cancer pour lequel 1.188.500 de patients ont été pris en charge en 2017, en hausse de plus de 3% par an depuis 2015. Les dépenses de soins liées au cancer ont quant à elles augmenté de 2,8% par an entre 2012 et 2017, contre 2,3% par an toutes pathologies confondues.

"Le cancer du poumon constitue un fort enjeu de santé publique, à la fois en raison du nombre important de personnes concernées (en 2017, 79.700 patients en phase active de traitement) et de la progression des cas de cancers féminins (+38 % versus +12 % pour les hommes entre 2012 et 2017), témoins de la hausse continue du tabagisme chez les femmes depuis 50 ans", précise l’Assurance maladie.

Au total, les dépenses de soin du cancer du poumon se sont élevées à 1,6 milliard d’euros en 2017, soit 20.050 euros en moyenne par an et par patient. C’est l’une des maladies qui a connu la plus forte hausse de dépenses ces dernières années (+461 millions d’euros entre 2012 et 2017, soit une hausse de 40,5%), notamment en raison de l’arrivée de nouveaux traitements (anti-PD1 ou anticorps monoclaux).

Sida

S’agissant du Sida, 131.800 personnes ont bénéficié d’une prise en charge pour un traitement de l’infection par le VIH, les hommes étant beaucoup plus concernés que les femmes (65,5% et 34,5%). La dépense globale des soins prodigués à ces patients était de 1,3 milliard en 2017, soit 9.678 euros en moyenne par patient et par an, dont 85% sont consacrés aux médicaments.

Un chiffre en baisse par rapport à 2012 (11.000 euros en moyenne par patient) grâce à la baisse des prix des médicaments et l’arrivée de médicaments génériques. En revanche, la dépense totale a légèrement augmenté (9 millions d’euros) en cinq ans, en raison de la hausse du nombre de patients concernés (+16.800).

Diabète

Enfin, l’Assurance maladie se penche sur le diabète. 3,2 millions de personnes ont été traitées en France en 2017 pour cette pathologie. Les dépenses de prise en charge sont évaluées à 7 milliards d’euros, soit une dépense annuelle moyenne de 2.160 euros par patient, en hausse de 2,5% par an en moyenne depuis 2012, le nombre de patients concernés ayant augmenté de 2,7% en moyenne chaque année.

Paul Louis