BFM Business

Retraites: une majorité de Français juge la réforme nécessaire… mais comprend la grève

La nouvelle étude ViaVoice pour BFM Business, le Figaro et HEC met en lumière la volonté réformatrice d'une majorité des Français. A condition que l'exécutif lève les incertitudes qui planent sur la réforme des retraites.

La France, pays du blocage? La nouvelle étude ViaVoice pour BFM Business, le Figaro et HEC vient apporter quelques nouveaux détails, à travers la mobilisation contre la réforme des retraites. Ainsi, si une majorité de Français (56%) soutient la grève reconductible du 5 décembre "car la réforme des retraites n’a pas été suffisamment expliquée et fait planer trop d’incertitudes pour les générations à venir", ils sont presque autant (48% contre 42%, 10% ne se prononcent pas) à juger que le gouvernement "doit aller rapidement au bout de sa réforme, malgré la mobilisation".

Rééquilibrer les régimes

En effet, selon 34% des sondés, la France "ne peut plus se permettre d’avoir 42 régimes différents de retraite, qui ne garantissent pas l’équilibre financier du système à moyen terme", tandis que 14% des sondés conditionnent leur soutien à la réforme à la "condition de limiter la réforme aux seuls nouveaux entrants sur le marché du travail."

De la même façon, 61% des Française jugent comme "une bonne chose" l’alignement des régimes spéciaux et celui des fonctionnaires sur le régime général "dans la mesure où la pénibilité est prise en compte, l’âge de départ à la retraite ne peut varier autant d’un métier à un autre." Enfin 50% d'entre eux estiment que ce mouvement contre la réforme des retraites va permettre de relancer le mouvement des gilets jaunes.

Fort pessimisme 

Résultat ce climat de conflit, le moral des Français et des décideurs est en berne pour l'année à venir. L'indice du "moral des Décideurs" est en chute de 7 points, à -19 contre -12 en septembre.

Dans les détails, 37% des décideurs et 55% du grand public pensent que le niveau de vie en France se dégradera d'ici un an. De la même façon, 30% des décideurs et 41% du grand public s'attendent à voir leur situation financière se détériorer dans les mois qui viennent.

A noter que les décideurs, sans grande surprise, soutiennent majoritairement (59%) une éventuelle réforme des retraites et l'alignement des régimes spéciaux et celui des fonctionnaires sur le régime général (73%). Enfin, ils sont 55% à ne pas comprendre la mobilisation du 5 décembre car "une grève illimitée pourrait paralyser le pays à quelques semaines des fêtes de Noël et affaiblir l’économie".

Interviews effectuées en ligne du 18 au 20 novembre 2019 auprès d'un échantillon de 400 décideurs représentatif de la population des cadres résidant en France métropolitaine et un échantillon grand public de 1007 personnes représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine, selon la méthode des quotas.

Thomas Leroy