BFM Business

Que peut-on faire sur "Oups", le nouveau site du gouvernement?

Des conseils figurent sur la plateforme pour remplir correctement sa déclaration d'impôt

Des conseils figurent sur la plateforme pour remplir correctement sa déclaration d'impôt - Oups.fr

Le gouvernement a lancé ce mardi une plateforme listant les principales erreurs des Français dans leurs démarches administratives. Au total, près de cent erreurs et difficultés potentielles sont répertoriées. Elles s'accompagnent de conseils à suivre pour régler chaque problème.

L’administration veut "renforcer sa relation de confiance" avec les Français. Lancé ce mardi par le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, le site internet du droit à l’erreur "Oups" est censé venir en aides aux Français et aux entreprises dans leurs démarches administratives en listant "les erreurs les plus courantes".

"Le droit à l'erreur est aujourd'hui une réalité. Nous ne sanctionnons plus les erreurs involontaires", a souligné le ministre. Le site "listera les erreurs les plus courantes et accompagnera les Français dans les démarches", a-t-il ajouté.

Si le site a le mérite de répondre aux interrogations les plus fréquentes, il ne propose malheureusement pas de système permettant d’évoquer sa situation personnelle ni d’interagir avec l’administration. Du moins, pas plus rapidement qu’auparavant puisque la rubrique "Contacts" renvoie vers les principaux sites des interlocuteurs habituels, à savoir, la CAF, la Sécurité sociale, les Douanes, les impôts, Pôle emploi, etc.

Près de 100 erreurs courantes identifiées 

Le site, qui s'adresse aux particuliers et aux professionnels, recense toutefois 17 situations où l'on peut être amené à commettre des erreurs: démarches familiales (naissances, mariage, séparation), dossier de retraite, déclaration d'impôt, installation en France, recherche ou perte d'emploi, etc. Au total, près de 100 erreurs sont listées avec le détail des démarches à suivre pour "réparer" chacune d’entre elles.

Dans le cas d’un déménagement par exemple, le site distingue deux erreurs courantes: "Je déclare tardivement mon déménagement à la CAF, à la MSA ou à l’administration fiscale et je risque de devoir rembourser de l’argent perçu à tort ou de retarder le versement de mon allocation ou de ma prestation" et "J’oublie de déclarer mon changement de domicile à Pôle emploi".

Pour chaque erreur potentielle, des conseils à suivre sont mentionnés. Si la déclaration du déménagement auprès de la CAF, la MSA ou l’administration fiscale s’est faite tardivement, Oups conseille de déclarer immédiatement son changement d’adresse dans l’Espace "Mon Compte" et donne plusieurs recommandations dans le cas où l’internaute est éligible à l’allocation logement et dans le cas où il ne l’est pas.

Des conseils pour sa déclaration de revenus

Alors que les Français viennent de remplir leur déclaration d’impôts, le site Oups peut s’avérer utile avec quinze erreurs courantes répertoriées sur ce thème. Parmi elles: "J’oublie de signaler que je n’ai pas de téléviseur", "Je déclare mal une pension alimentaire", "Je déclare mal mes revenus fonciers", "Je déclare mal mes dons", etc.

Le "droit à l'erreur" a été instauré dans le cadre d’une loi du 10 août 2018. Il doit permettre aux citoyens et aux entreprises d'éviter des sanctions de l'administration au premier manquement.

Bénéficiant d'un a priori de bonne foi, "chaque usager, particulier ou entreprise, peut alors rectifier -spontanément ou à la demande de l'administration- son erreur lorsque celle-ci est commise de bonne foi et pour la première fois", explique le site www.oups.gouv.fr. Le "droit à l'erreur" s'inscrit ainsi dans "une démarche globale visant à impulser une véritable relation de confiance entre le service public et les usagers".

Paul Louis avec AFP