BFM Business

"Une nouvelle aube", "une petite île"... la presse Britannique consacre ses unes au Brexit

BFM Business

Ce soir à minuit heure française, le Royaume-Uni sortira de l’Union européenne. Un jour historique consacré par les journaux Outre-Manche. Petit tour des Unes que nos voisins anglais vont voir en kiosque ce vendredi.

Le Brexit recouvre les kiosques anglais ce vendredi matin, alors que le Royaume-Uni sort officiellement de l’UE cette nuit. À minuit heure française et 23h chez eux, les Anglais ne feront plus partie de l’Union communautaire. Un jour que la presse britannique marque d’une pierre blanche, en y consacrant ses unes. Petit tour d’horizon.

> "Une nouvelle aube pour la Grande-Bretagne"

Le Daily Mail, deuxième quotidien le plus vendu en Grande-Bretagne, voit dans ce Brexit "une nouvelle aube" pour "notre fière nation", qui reste "un ami de l’Europe mais libre et indépendant". Le journal consacre 8 page de son édition spéciale du jour au Brexit.

> "Ce n’est pas une fin mais un début"

Pour sa une, le Daily Telegraph, quotidien britannique le plus vendu en Grande Bretagne (hors tabloïd), à la ligne éditoriale plutôt conservatrice, considère le Brexit comme un "début" plutôt qu’une "fin". Le journal joint à son édition un numéro spécial de huit pages dédiées à "une campagne qui a changé l’Histoire".

> "Une petite île"

Voilà le titre du Guardian, le quotidien britannique de centre-gauche, ce vendredi matin. "Après 47 ans, l’Angleterre quitte l’Union européenne ce soir - le plus grand pari d’une génération", sous-titre le quotidien, sur une photo d’un château de sable en train de s’écrouler, sur lequel trône un drapeau britannique.

> "Notre heure est venue"

The Sun, le tabloïd le plus vendu outre-Manche affiche ce vendredi une photo de Big Ben à 23 heures, l’heure locale à laquelle la sortie du Royaume-Uni de l’Europe sera effective. "Après 30 ans de résistance à la menace rampante de super-État européen, le grand peuple du Royaume Uni a finalement au moins… obtenu la réalisation du Brexit", se félicite le journal du groupe de Rupert Murdoch.

Le quotidien, souvent accusé de se comporter comme un organe de propagande, avait titré le 12 décembre dernier "Save Brexit, Save Britain", le jour des législatives anticipées finalement remportées par Boris Johnson.

> "La Grande-Bretagne se retire de l’UE avec un mélange d'optimisme et de regret"

Voilà le titre assez factuel qu’a choisi le Financial Times pour ce jour de départ. Le quotidien économique et financier, qui compte plus de 300.000 abonnés à la City, redoutait un Brexit sans accord et considérait le premier ministre Boris Johnson comme "un danger pour la démocratie britannique".

> "Ce soir est un vrai moment historique pour notre grande nation…"

"C’est vrai, c’est la fin du ‘Dry January’", s’amuse le Daily Star, en référence à ce mouvement international qui consistait à ne pas boire d’alcool en janvier pour mesurer son niveau d’addiction. Il faut dire que le tabloïd britannique est davantage acheté pour sa playmate nue en page 3 que pour ses analyses politiques.

Nina Godart