BFM Business

La Monnaie de Paris lance une pièce de 500 euros en or

La pièce de 500 euros en or va enrichir la collection "Valeurs de la république"

La pièce de 500 euros en or va enrichir la collection "Valeurs de la république" - -

Seulement 25.000 exemplaires de cette pièce en or seront fabriqués. Ils seront disponibles par souscription entre le 4 et le 28 septembre. En 2012, les Français ont dépensé plus de 70 millions d'euros pour acheter de telles pièces de collection.

La Monnaie de Paris enrichit sa collection d’euros "valeurs de la république". Ce 3 septembre, elle a annoncé la création d’un exemplaire affichant une valeur faciale de 500 euros, qualifiée de " pièce maitresse" de cette série. Précision importante : elle sera en or.

La Monnaie de Paris a prévu de l’éditer en petite série : seulement 25.000 exemplaires seront fabriqués, alors que les pièces de 2 euros de la même collection ont été tirées à 6 millions d’exemplaire ou celle de 250 euros à 50.000 unités.

La date de mise en vente a été choisie avec soin : la pièce sera disponible par souscription à partir du 4 septembre, date anniversaire de la proclamation de la IIIe république, en 1870. La date limite de vente est fixée au 28 septembre. La pièce de 500 euros sera proposée dans la boutique de la Monnaie de Paris et à la Poste.

Les pièces de collection, un secteur en plein essor

La Monnaie de Paris, qui est un établissement public à caractère industriel et commercial, a deux missions principales : battre de la monnaie, des euros ainsi que certaines monnaies étrangères, et éditer des pièces de collections. Cette dernière activité prend une part croissante dans ses revenus.

Ainsi, le chiffre d’affaires de la Monnaie de Paris s’est élevé à 161,9 millions d’euros en 2012, soit 2,7 millions de plus par rapport à l’année précédente. Sur ce total, le chiffre d’affaires issu de la vente de monnaies de collection a atteint 81 millions d'euros, soit 18% de hausse sur un an.

Les Français en sont très friands puisqu'ils ont dépensé 70,53 millions d’euros en 2012 pour en acquérir, soit 25% de plus qu'en 2011. A côté des grands mères qui en achètent pour leurs petits enfants, les pièces en or constituent aussi un placement de complément sûr.

Coralie Cathelinais