BFM Business

Reprise économique: 2021 "ne sera pas une grande année" prévient le président de l'Afep

La reprise économique s'annonce complexe cette année, selon Laurent Burelle, président de l'Association française des entreprises privées, qui était invité sur le plateau de Good Morning Business.

Les entreprises françaises vont-elles retrouver un nouveau souffle en 2021 ? C'est loin d'être sûr, à en croire le président de l'Association française des entreprises privées (Afep), Laurent Burelle, invité sur le plateau de Good Morning Business, sur BFM Business, ce vendredi matin.

"Cette année ne va pas être une grande année" explique-t-il. "Les dividendes vont revenir mais ça ne sera pas, à part de très belles exceptions, flamboyant comme il y a trois ou quatre ans."

Evidemment, la crise sanitaire va continuer de peser et tant que la campagne de vaccination n'aura pas accéléré, difficile d'avoir des perspectives, selon Laurent Burelle. Le patron de Plastic Omnium cite aussi la crise des semi-conducteurs qui touche toute l'industrie mondiale et provoque des pénuries dans de nombreux secteurs.

La baisse des dividendes, "pas une bonne nouvelle"

Une année morose qui devrait donc aussi pénaliser les actionnaires. Les adhérents de l'Afep ont ainsi baissé de 42% en moyenne leurs dividendes en 2020. "Et ce n'est pas une bonne nouvelle" rappelle Laurent Burelle. "Nos usines existent parce qu'il y a des gens qui investissent dedans. Donc il faut pouvoir les rémunérer raisonnablement."

La France, qui a connu une récession de 8,3% en 2020, table sur un rebond de 5% de son PIB (selon les chiffres de la Banque de France). Pas de quoi effacer la crise, d'autant que les prévisions sont encore à prendre avec des pincettes tant l'incertitude sanitaire demeure.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business