BFM Business

Prime exceptionnelle: 1000 euros maximum pour les salariés gagnant moins de 3600 euros net

La prime sera réservée aux salariés qui touchent moins de 3600 euros net par mois et sera versée entre le 11 décembre et le 31 mars. Les entreprises peuvent la verser si elles le souhaitent.

Petit à petit, les modalités sur la prime exceptionnelle annoncée par Emmanuel Macron se précisent. Nous savions qu'elle sera défiscalisée et exonérée de charges sociales. Nous savons désormais qu'elle pourra être attribuée jusqu'au 31 mars par les entreprises qui le souhaitent aux salariés touchant moins de 4500 euros brut (3600 euros net).

Cette mesure a été annoncée par le Président de la République lors de son allocution du 10 décembre. S'il ne s'agit pas de l'annonce qu'ils jugent la plus efficace pour le pouvoir d'achat, 56% des Français la jugent positive. Selon un sondage auprès des chefs d’entreprise d’ETHIC, une organisation patronale, 70% des chefs d’entreprises interrogés envisagent de donner cette prime à leurs salariés.

Au lendemain de cette annonce, les grands groupes français, d'abord dans le secteur des télécoms, ont fait savoir qu'ils comptaient en faire bénéficier leurs salariés d'ici la fin de l'année. Publicis et LVMH ont également assuré qu'ils verseraient la prime à leur salariés. Dans la foulée, Patrick Pouyanné, PDG de Total, a annoncé sur Twitter qu'une prime de 1500 euros sera versée aux salariés. Michelin versera de 250 à 750 euros à 50% de ses salariés.

La prime défiscalisée exceptionnelle ne concerne pour le moment que le secteur privé. Les salariés de la Poste, de la SNCF ou d'EDF espèrent encore un geste du gouvernement.

Gaëtane Meslin avec Pascal Samama