BFM Business

 Prime défiscalisée: Michelin versera de 250 à 750 euros à 50% de ses salariés

-

- - -

Après Orange, Altice, Publicis, Michelin attribuera en janvier 2019 une prime exceptionnelle à ses salariés français touchant moins de 34.000 euros bruts annuels. Elle variera de 250 à 750 euros selon le niveau de salaire. Selon le groupe, 50% de ses salariés en bénéficieront.

Michelin suit le mouvement des grandes entreprises françaises en faveur du pouvoir d'achat, sous la forme d'une prime exceptionnelle accordée aux salariés. L'industriel du pneumatique va attribuer en janvier 2019 une prime aux salariés du groupe en France qui touchent moins de 34 000 euros bruts annuels.

"Le dispositif a été présenté cet après-midi aux représentants du personnel à l’occasion de la négociation annuelle obligatoire sur les salaires", précise le groupe qui présente son initiative comme une "réponse à la demande adressée aux entreprises par le Président de la République française pour soutenir le pouvoir d’achat".

La prime baisse à 250 euros entre 30.000 et 34.000 euros annuels

Le dispositif présenté prévoit une dégressivité du montant de la prime selon le niveau de salaire: 750 euros pour les salariés percevant moins de 26.000 euros; 500 euros pour ceux percevant entre 26.000 et 30.000 euros et 250 euros pour les salariés entre 30.000 et 34.000 euros bruts annuels.

Selon une estimation de la firme de Clermont-Ferrand, 50% des employés du groupe en France bénéficieront de cette prime.

Parmi les autres grandes entreprises s'étant engagées à verser une prime exceptionnelle à leurs salariés début 2019, figurent Publicis, Altice (propriétaire de BFMTV), Illiad (Free), LVMH et Total. Cette prime doit en principe être exonérée de taxes, nette d'impôts, et nette de CSG, CRDS, mais ses dispositions légales doivent encore être votées par le Parlement d'ici la fin de l'année.

Frédéric Bergé