BFM Business

Édouard Philippe: "un gain moyen de 850 euros en 2019 par ménage"

Le pouvoir d'achat moyen par habitant va progresser de "plus de 2%" en 2019, selon le Premier ministre. Soit un "gain moyen de 850 euros sur l'année par ménage" assure Édouard Philippe.

Le Premier ministre continue d'assurer le service après-vente des mesures de pouvoir d'achat décidées le 10 décembre dernier par Emmanuel Macron au plus fort de la crise social des gilets jaunes. Le "pouvoir d'achat moyen" par habitant va progresser de "plus de 2%" en 2019, soit "la plus forte augmentation" depuis 12 ans, a annoncé ce mardi Édouard Philippe. "Cette estimation reprend les estimations de l'OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques) qui est un organisme indépendant du gouvernement" a-t-il ajouté à l'issue du Conseil des ministres.

"C'est un gain moyen de 850 euros sur l'année par ménage", a-t-il précisé, en indiquant que 390 euros sur ces 850 euros "découlent des mesures annoncées par le président de la République" Emmanuel Macron le 10 décembre dernier, pour répondre à la crise des "gilets jaunes". Il par ailleurs dressé un bilan détaillant les gains apportés aux salariés par ces mesures d'urgence. 

Le chiffre de 390 euros annoncé par le Premier ministre est toutefois erroné. Dans son rapport, l'OFCE évaluait en fait à 440 euros par ménage, soit 50 euros de plus, le montant découlant des mesures "gilets jaunes".

Heures supplémentaires

Le Premier ministre a mentionné des chiffres de gain de pouvoir d'achat qui avaient déjà été diffusés la semaine dernière à l'occasion de son déplacement en Charente. Dans le secteur privé, 6,8 millions de salariés ont effectué en moyenne 11 heures supplémentaires par mois depuis le 1er janvier, représentant 670 millions d'euros injectés en leur faveur. "Pour un salaire de 1500 euros nets par mois, ces 11 heures supplémentaires représente 600 euros de gain annuel en pouvoir d'achat" a déclaré Édouard Philippe. Pour les fonctionnaires, le gain moyen a été de 228 euros pour ceux qui en ont réalisé au premier trimestre.

En 2019, l'exonération fiscale et sociale des heures supplémentaires procurera trois milliards d'euros de pouvoir d'achat supplémentaires aux salariés et aux fonctionnaires.

Prime d'activité

Plus de quatre millions de foyers reçoivent désormais la prime d'activité, avec 1,3 million de foyers supplémentaires sur le seul premier trimestre 2019. Ce sont trois milliards d'euros de pouvoir d'achat redonnés aux actifs modestes en 2019.

Prime exceptionnelle

Ce sont 2,2 milliards d'euros qui ont été versés à 5,5 millions de salariés, pour un montant moyen de prime de 400 euros : 30% des primes s'élèvent au montant maximal de 1.000 euros et 408.000 établissements, soit 20% des entreprises privées, ont versé une prime à leurs salariés.

Retraites

Concernant les retraités bénéficiant de l'annulation de la hausse de la CSG, la mesure correspond à 1,3 milliard d'euros par an. "Le taux de CSG va passer de 8,3 à 6,6% sur les pensions versées en mai et le remboursement rétroactif du trop perçu depuis le 1er janvier sera versé quelques jours après, courant mai, représentant 150 euros en moyenne " a précisé le Premier ministre. La mesure concerne les retraités dont le revenu fiscal de référence s'établit entre 14.000 et 22.500 euros annuels. L'annulation de la hausse de la CSG pour cinq millions de retraités représente 1,3 milliard de gain par an. Elle se traduit par un gain annuel moyen de près de 450 euros par foyer concerné.

Chèque énergie et prime à conversion

Il s'est par ailleurs félicité que la mesure sur le chèque énergie ait bénéficié à 2,2 millions de foyers supplémentaires depuis le 1er janvier et que la prime à la conversion automobile, "doublée pour certains bénéficiaires" ait engendré 8000 demandes par semaine en moyenne, toujours depuis le début de l'année.

Frédéric Bergé avec AFP