BFM Business

Paris: Hidalgo annonce 10 milliards d'euros d'investissements

Anne Hidalgo entend investir plus que prévu sur la période 2014-2020

Anne Hidalgo entend investir plus que prévu sur la période 2014-2020 - Stéphane de Sakutin - AFP

La maire de Paris a annoncé un plan d'investissement de 10 milliards d'euros sur la période 2014-2020, jeudi 4 décembre. Soit plus que les 8,5 milliards promis durant la campagne des municipales.

Anne Hidalgo veut aller plus loin que prévu en matière d'investissement. La maire (PS) de Paris a annoncé jeudi un plan de 10 milliards d'euros sur la mandature (2014-2020), soit plus que les 8,5 milliards promis pendant la campagne des municipales.

Un milliard d'euros seront en outre investis par les bailleurs sociaux pour financer la rénovation du patrimoine immobilier de Paris, a-t-elle précisé au cours d'une conférence de presse. 

Pas d'augmentation des impôts locaux

Ce programme ambitieux, qu'autorise la "situation saine" des finances de la Ville, "va permettre l'injection de moyens nouveaux dans une économie parisienne qui a besoin d'un choc positif, pour les entreprises et pour l'emploi", a expliqué la maire.

Il sera financé grâce à l'épargne brute dégagée par la municipalité, et grâce à l'emprunt. "C'est de l'investissement qui prépare l'avenir", a souligné l'édile, rappelant que Paris avait un "niveau d'endettement très faible par rapport à d'autres villes". La maire de Paris a également renouvelé sa promesse de ne pas augmenter les impôts des Parisiens.

Selon la Ville, le taux d'endettement de Paris est "près de deux fois inférieur à celui des autres grandes villes françaises" (1.600 euros par habitant contre 1.950 à Bordeaux ou 3.600 à Marseille).

Interrogé sur les prévisions d'endettement pour 2020, l'adjoint aux finances Julien Bargeton (PS) a répondu qu'il progresserait "dans les mêmes proportions" que sous la précédente mandature, et que le niveau final serait "bien inférieur" à celui de nombre de métropoles.

Près de 3 milliards d'euros pour le logement

Le principal poste d'investissement concernera le logement (30%), avec 2,95 milliards d'euros dont 850 millions pour le compte foncier. Les grands aménagements urbains et la végétalisation de Paris se verront attribuer 1,883 milliard, l'éducation 905 millions d'euros, et les transports collectifs 900 millions, soit 230 millions d'euros de plus que prévu pendant la campagne.

La maire de Paris a en outre annoncé avoir "résolu" son équation budgétaire pour 2015. La Ville est parvenue à dégager 430 millions d'euros, qui permettront largement de combler le "trou" de 400 millions dont elle avait fait état au début de sa mandature.

Y.D. avec AFP