BFM Business

Le budget de la Défense touché par un plan d'économies?

Le député UMP Xavier Bertrand affirme que le budget de la défense va faire l'objet de coupe.

Le député UMP Xavier Bertrand affirme que le budget de la défense va faire l'objet de coupe. - -

Le député UMP Xavier Bertrand a accusé l'exécutif de préparer un plan d'économie sur le budget de la Défense, ce dimanche 11 mai lors du Grand rendez-vous Europe1/i>Télé/Le Monde. Sans dévoiler ses sources, il a estimé que celui-ci devrait s'élever à 1,5 à 2 milliards d'euros par an pendant 3 à 4 ans.

Xavier Bertrand a accusé, dimanche 11 mai, François Hollande et le gouvernement de préparer de nouvelles coupes dans le budget de la Défense. Des mesures qui permettraient à l'exécutif d'atteindre les 50 milliards d'euros d'économies prévues.

Le député UMP a évoqué des économies "d'1,5 à 2 milliards d'euros par an pendant 3 à 4 ans" lors du Grand rendez-vous Europe1/i>Télé/Le Monde.

"Pour des calculs de comptables, on est en train de sacrifier notre défense. C'est une remise en cause sans pareille de notre sécurité et de notre défense", a regretté l'ancien ministre du Travail, qui demande "la vérité pour les Français".

"Ces affirmations, je les assume", a-t-il ajouté, sans préciser d'où il tenait ses informations.

Un budget maintenu, mais des effectifs en baisse

En juillet 2013, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait affirmé que "le budget de la Défense en 2014, en 2015, et en 2016 serait sanctuarisé". Il dispose ainsi d'une enveloppe de 31,4 milliards d'euros par an, soit un montant identique à 2012 et à 2013.

Selon la Loi de programmation militaire, qui fixe les fixe les priorités stratégiques de la France pour les six ans à venir, des efforts doivent être fait sur la masse salariale. Il est prévu 23.500 suppressions de postes à la Défense durant la période 2014-2019 qui vont s'accompagner de fermetures de sites.

Malgré cette baisse d'effectifs, la Défense restera en 2014 le premier recruteur de l'Etat, avec l'embauche de 17.000 militaires et civils. En 2019, les effectifs de la défense devraient s'élever à 187.000 militaires et 55.000 civils.

C.C. avec Reuters