BFM Business

Défense: quels sont les moyens militaires de la France?

Soldats français de retour du Mali

Soldats français de retour du Mali - -

Ce lundi 29 avril, le chef de l'Etat reçoit le nouveau Livre blanc qui servira à fixer les priorités de la France en matière de sécurité à l'horizon 2020. L'occasion de faire le point sur les moyens militaires actuels dont dispose la France mais qui pourraient bien être réduits.

Le nouveau "Livre blanc" remis ce lundi au chef de l'Etat, qui est aussi chef des armées, servira de base à l'élaboration de la prochaine loi de programmation militaire (2014-2019) qui doit être débattue avant l'été au Parlement.

Le document sera mis en ligne lundi par la présidence, mais le chef de l'Etat ne devrait pas s'exprimer dans l'immédiat sur le sujet. C'est le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui présentera les grandes orientations aux armées. Il existe en France "deux contraines de souveraineté" : que le pays "tienne son rang" militairement, mais aussi qu’il se désendette. Une équation à laquelle il "n’est pas en mesure" de répondre pour l'instant, avait expliqué celui-ci sur BFMTV le 5 mars.

Pas de remise en cause des crédits militaires, avait ensuite annoncé François Hollande lors de son intervention télévisée, le 28 mars, sur France 2. Les crédits de la défense resteront donc à leur niveau actuel, soit 31,4 milliards d'euros par an (1,5% du PIB).

Le nouveau Livre blanc ne devrait prévoir aucune remise en cause des grandes orientations de défense - maintien de la dissuasion nucléaire, retour complet de la France dans l'Otan. Mais de nombreux programmes d'armement devraient être réduits voire tout simplement reportés à une date lontaine.

Quant au "format des armées", en clair le nombre de militaires, il devrait être, lui, aussi, revu à la baisse : 24.000 suppressions de poste interviendraient d'ici à 2019 en plus des 50.000 en cours depuis 2008.

En détail, les forces et faiblesses de l'Armée française

> 283.735 civils et militaires au service de la défense.

Ils étaient 329.907 en 2009 à dépendre de la Défense. Sur ce total, seuls 73.000 soldats sont "projetables" sur un théatre d'opération. L'Armée française compte 11.372 officiers. Elle peut compter sur 16.000 réservistes.

> L'Armée de terre représente 45% des effectifs actifs (100.000 hommes)

Les soldats doivent en théorie effectuer au moins 105 jours de manoeuvre et d'activité par an. L'Armée de terre dispose de 254 chars Leclerc, de 256 chars légers, 3520 véhicules blindés de l'avant, 297 hélicoptères d'attaque. La disponibilité des matériels est de 63% pour un Leclerc, mais de 50% seulement pour un vieux char AMX.

> La Marine peut déployer 6.000 marins et 60 bateaux, dont 38 frégates.

Depuis 2009, 20 navires ont été désarmés. Le porte-avions Charles-de-Gaulle embarque 1.940 marins et 40 avions dont 12 Rafale. Le nombre de sous-marins nucléaire d'attaque reste fixé à 6 dont 4 seulement opérationnels. Celui des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins est de 4. L'objectif de 100 jours en mer minimum pour les navires de surface n'est pas respecté pour cause de contraintes budgétaires.

> L'Armée de l'air aligne 42.874 aviateurs et personnels.

Elle peut mettre en ligne 237 avions de chasse, 88 avions de transports et 80 hélicoptères. Les 8 premiers Airbus A400 M devraient être livrés fin 2014. 35 sont prévus d'ici à fin 2020. La disponibilité des matériels est de 63% pour les avions de chasse. Le coût de l'heure de vol d'un Rafale s'élève à 27.000 euros. Au total, l'ensemble des avions ne peuvent voler que 93 500 heures par an. Les pilotes de chasse ne peuvent s'entraîner que 180 heures chacun.

P.C.