BFM Business

Economies budgétaires: Manuel Valls cadre ses ministres

18 milliards d'euros d'économies doivent être réalisées par l'Etat d'ici à 2017.

18 milliards d'euros d'économies doivent être réalisées par l'Etat d'ici à 2017. - -

Matignon a envoyé ce week-end les lettres de cadrage aux ministres pour trouver les 18 milliards d'euros d'économies qui devront être réalisées sur le seul budget de l'Etat. Selon les Echos de ce lundi 11 mai, les dépenses de fonctionnement devront être rabotées de 15% d'ici à 2017.

Le nouveau tour de vis budgétaire est désormais en marche pour les ministères. Selon les Echos de ce lundi 11 mai, Matignon a envoyé ce week-end les lettres de cadrage qui donnent aux ministres les grandes lignes à respecter pour planifier leurs dépenses futures. Il s'agit ainsi de traquer les 18 milliards d'euros d'économies qui doivent être trouvés sur le seul budget de l'Etat à l'horizon 2017.

Ces différentes lettres de cadrage contiennent des objectifs, pour le moment, globaux. Les dépenses de fonctionnement (rémunération du personnel, entretien, subventions..) devront diminuer de 15% d'ici à 2017, après avoir déjà baissé les deux années précédentes.

De même les subventions versées aux quelques 500 opérateurs de l'Etat (INSERM, Météofrance...) devront, elles, baisser de 2% par an jusqu'en 2017. Matignon demanderait notamment au ministère de lever le pied sur les "taxes affectées" qui servent à financer ces opérateurs de l'Etat.

Des effectifs stabilisés

Concernant les effectifs, l'Etat devra stabiliser le nombre de fonctionnaires employés. Dans la mesure où les missions "éducation" "justice" et "police" sont "sanctuarisés" et peuvent ainsi recruter, les autres ministères devront réduire la voilure de 2% par an jusqu'en 2017, pour arriver globalement à l'équilibre.

Pour le moment, ces lettres de cadrage ne donnent pas d'indications spécifiques à chaque ministère. Mais dimanche 11 mai, le député UMP Xavier Bertrand a laissé entendre que l'Etat prépare un vaste plan d'économie qui toucherait le ministère de la Défense. Lors du Grand rendez-vous Europe1/i>Télé/Le Monde, il a ainsi évoqué des économies "d'1,5 à 2 milliards d'euros par an pendant 3 à 4 ans".

Le soir sur TF1, Manuel Valls a démenti un tel plan sans toutefois contester la nécessité que tous les ministères devaient faire des efforts.

J.M.