BFM Business

Combien les ménages vont vraiment payer en plus en 2014

La pause fiscale n'est pas pour 2014

La pause fiscale n'est pas pour 2014 - -

Alors que le Premier ministre reporte la pause fiscale à 2015, BFMBusiness a fait les comptes à partir des données de la Commission des finances de l'Assembée: en 2014, la note augmentera de 12,5 milliards pour les ménages !

Jean-Marc Ayrault a visiblement bien fait d'évoquer le report de la pause fiscale en... 2015. Car pour 2014, il s'agira à peine d'un "ralentissement" de la hausse selon les mots du Premier ministre lui-même, mais bien d'un coup de massue.

Selon les chiffres collectés par Nicolas Doze, éditorialiste à BFMBusiness et BFMTV, les hausses d'impôts et de taxes pour les ménages seront même plus élevées en 2014 qu'en 2013 ! L'an prochain, les ménages paieront ainsi 12,5 milliards en plus, contre "seulement" 10 milliards supplémentaires en 2013.

6,4 milliards de hausse de TVA

Dans le détail, cette note s'explique ainsi. La hausse des taux de TVA à compter du 1er janvier représentera 6,4 milliards malgré la baisse du taux minoré de 5,5 à 5%. La hausse des droits de mutation représentera, elle, 1,3 milliard.

Le plafonnement de l'avantage du quotient familial coûtera un milliard aux familles concernées. Une somme équivalente à celle de la suppression de l'éxonération fiscale sur les complémentaires santé des salariés.

Un autre milliard de prélèvements nouveaux s'explique par la suppresion de la niche fiscale permettant aux parents d'élèves et d'étudiants de déduire quelques centaines d'euros par an, par l'élargissement de l'assiette du patrimoine pour le calcul de l'ISF, et enfin de la suppression de l'éxonération sur les terrains à bâtir.

Par ailleurs, la hausse des cotisations retraite et la fiscalisation de la majoration de celles-ci pour les familles nombreuses représenteront 1,7 milliard de prélèvements supplémentaires.

|||sondage|||1168

BFMbusiness