BFM Business

Arnaud Montebourg affirme avoir sauvé plus de 134.000 emplois

Arnaud Montebourg était l'invité de BFM TV ce dimanche 6 octobre

Arnaud Montebourg était l'invité de BFM TV ce dimanche 6 octobre - -

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, était l'invité de BFM TV ce dimanche 6 octobre. Il est revenu sur le nombre d'emplois sauvés, mais également sur le travail qu'il reste à accomplir. Il va présenter, lundi 7 octobre, à Bercy les "34 chefs de projets de la Nouvelle France Industrielle".

Arnaud Montebourg entend "lutter contre le déclin industrielle de la France". Sur BFM TV, ce dimanche 6 octobre, le ministre du Redressement productif annonce que sur 148.717 emplois en périls, le gouvernement en a sauvé aujourd'hui 134.180.

"Nous avons perdu 750.000 emplois en 10 ans. Il y aura 470.000 emplois renforcés ou créés dans les 10 ans à venir", précise le ministre.

C'est pour continuer sur cette voie là qu'il va présenter à Bercy, lundi 7 octobre, ses "34 chefs de projets de la Nouvelle France Industrielle". Ce dimanche, sur BFM TV, il explique que "notre révolution industrielle est dirigée par des grands chefs d'entreprises. Nous ne voulons pas que cela soit fait par des technocrates. Il y aura donc des patrons de start-up, d'entreprises, de grands groupes…". D'ailleurs, il a dévoilé que Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan, sera à la tête du projet de voiture avec pilotage automatique.

"Nous sommes les plus mauvais de la classe"

La base productive industrielle ne représente plus que 11% en France. L'objectif fixé par la Commission européenne est qu'en 2020 tous les pays européens aient retrouvé en moyenne 20% de richesses nationales consacré à l'industrie. "Nous sommes les plus éloignés, les plus mauvais de la classe. C'est récent, cela date de quelques années", déplore Arnaud Montebourg.

"Nous sommes dans l'obligation d'investir, de remobiliser le secteur privé. Ces plans industriels sont l'alliance du public et du privé. Investissement privé, capitaux publics. Recherche privée et laboratoire public. C'est une force pour aller chercher des nouveaux marchés", s'enthousiasme-t-il.

BFM Business.com