BFM Business

Des salariés d'Amazon installent une guillotine devant la maison de Jeff Bezos

Une guillotine installée devant le domicile de Jeff Bezos.

Une guillotine installée devant le domicile de Jeff Bezos. - BFMTV

Alors que la fortune du patron d'Amazon a atteint un nouveau pallier cette semaine, des salariés de l'entreprise ont manifesté devant son domicile avec une guillotine pour réclamer des augmentations de salaires.

Une guillotine devant le domicile de Jeff Bezos à Washington. C'est ce qu'ont installé une centaine de personnes ce jeudi en apprenant que le patron d'Amazon avait vu sa fortune personnelle atteindre les 200 milliards de dollars, faisant de lui l'homme le plus riche de l'histoire.

Une manifestation dirigée par Chris Smalls, un ancien employé d'Amazon licencié en mars dernier, après avoir organisé une grève dans un entrepôt new-yorkais du groupe pour dénoncer les conditions sanitaires au sein de l'entreprise. Devenu depuis activiste anti-Amazon, l'homme multiplie les manifestations pour réclamer de meilleures conditions de travail et dénoncer la fortune de son ex-patron.

"Donnez moi une bonne raison pour laquelle nous ne méritons pas un salaire minimum de 30 dollars de l'heure alors que cet homme gagne 4.000 dollars par seconde", a ainsi indiqué l'activiste dans un porte-voix avant de raconter sa mésaventure au sein de l'entreprise.

"Nous ne faisons que commencer"

Les manifestants réclament une augmentation de 100% du salaire minimum pour les employés d'Amazon. L'entreprise avait augmenté ce salaire de 20% fin 2018 en le faisant passer de 12,45 à 15 dollars. Durant l'épidémie, l'entreprise avait versé une prime spéciale de 2 dollars pour récompenser les employés en première ligne mais y a mis fin en juin jugeant que le pic était passé.

Les manifestants, qui n'en sont pas à leur premier coup -une première manifestation avec guillotine avait déjà été organisée en juin dernier devant le domicile de Jeff Bezos- se sont dispersés en déclamant des chants anti-Bezos: "Si nous n'obtenons pas, nous fermons!".

"Nous ne faisons que commencer, a assuré l'ex-employé d'Amazon, nous allons nous rendre dans tous les endroits que vous avez à travers le pays et nous nous installerons jusqu'à ce que vous répondiez à nos demandes en tant que travailleurs."

Amazon n'a pas souhaité commenter l'événement ni même confirmer si Jeff Bezos se trouvait bien à son domicile de Washington au moment de la manifestation.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco