BFM Business

Vos meubles Ikea pourraient vous rapporter une petite fortune

Ces articles Ikea, parce qu'il sont anciens, rares ou de designer célèbres, sont de plus en plus recherchés.

Ces articles Ikea, parce qu'il sont anciens, rares ou de designer célèbres, sont de plus en plus recherchés. - Montage

Ancien ou non, petit objet ou meuble imposant, design minimaliste ou chargé, quelques modèles Ikea sont de plus en plus recherchés par les collectionneurs, et se vendent à prix d'or aux enchères.

Dans la masse peu onéreuse de meubles et bibelots Ikea se trouvent quelques pépites aujourd'hui très recherchées par les collectionneurs. Un phénomène constaté depuis des années déjà sur le marché suédois. Plus balbutiant en France, on y recense quand même quelques ventes à plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d'euros d'objets de la marque. À condition que ces articles soient:

> Des objets anciens

Les chaises Clam
Les chaises Clam © Les chaises Clam - Ikea

Ikea, né en 1953, ne s'est exporté hors de Suède que dans les années 60, bien avant que le géant ne compte dans son catalogue 9500 références de meubles, luminaires et autres bibelots enrichi de 2500 autres chaque année, dont chacune s'usine en dizaines, centaines, voire millions d'unités. Les objets des débuts sont donc très recherchés actuellement. L’un des premiers meubles Ikea, un fauteuil Clam 1944, s’est vendu pour plus de 50.000 euros.

> Imaginés par des designers célèbres

Depuis sa naissance, Ikea s'est toujours offert les services de designers pour dessiner quelques collections. Dans les années 80, Niels Gammelgaard dessine les Oti, des chaises en résille de métal très graphiques. Sur les sites de brocante en ligne, comptez de 200 à 600 euros l'unité!

-
- © Chaise Oti de Niels Gammelgaard pour Ikea
-
- © Fauteuils Safari en cuir de Karin Mobring de 1970

Des chaises Vintage de Gillis Lundgren, le designer du meuble le plus vendu de l'histoire d'Ikea, la fameuse Billy, coûtent 250 euros les deux. Les fauteuils Safari en cuir de Karin Mobring de 1970, après s'être arrachés aux enchères, se revendent plus de 500 euros chacune sur des sites de chineurs, comme Selency ou BrocanteLab. Des plateformes où le vendeur affiche fièrement l'autocollant Ikea de cet abat-jour Duett, de Bent Gantzel Boysen, mis à prix 550 euros sur Pamono.

-
- © Abats-jour Duett - Pamono

> Issus de collections "ratées"

Paradoxalement, les collections qui ont le moins marché sont celles qui prennent le plus de valeur. La "Collection 1700" avec ses chaises et son service à thé champêtre, loin de l'épure à laquelle le géant nous a habitué, avait fait un flop. La production sera stoppée en 1999. En janvier 2017, ses modèles devenus des raretés, trouvent preneur pour 3100 euros les six chaises chez Stockholms Auktionsverk Online, et 1100 euros les tasses et soucoupes en porcelaine. Même principe pour les chaises Vilbert, produites à 3000 exemplaires dans les années 90, qui s'échangent actuellement pour plus de 1000 euros les quatre.

-
- © Chaises Vilbert - Catawiki

Notez que les commodes ou armoires d'Ikea sont moins susceptibles de prendre de la valeur. Souvent construites en aggloméré, elles gonflent avec l'humidité, marquent les chocs, et vieillissent mal avant de devenir cotées.

N.G.