BFM Business

L'histoire secrète des noms des produits Ikea

Les noms des produits Ikea ne sont pas attribués au hasard.

Les noms des produits Ikea ne sont pas attribués au hasard. - Pascal Guyot - AFP

Ils vous semblent impossibles à retenir. Pourtant, c'est justement pour mieux les mémoriser que le géant suédois de l'ameublement a conçu son système de dénomination des produits.

Pour vous, ces mots n'évoquent pas grand-chose, à part l'exotisme glacé des accents qui les ornent. Mais pour Ikea, les noms de ses produits, de Fjellse à Stenstorp en passant par Karlstrad, Askvoll et NordlI, ont un sens qui répond à une logique bien précise, rapporte Quartz ce mardi.

Le célèbre designer des meubles du géant suédois, Jon Karlsson, l'a expliqué le 25 janvier à New York, à l'occasion d'un showcase. Chacun des 12.000 produits Ikea est associé à un univers de la maison, qui correspond lui-même à une catégorie de noms bien particulière.

L'exception Billy

Par exemple, les bibliothèques reçoivent un nom de profession. Comme la Expedit, dont le nom signifie "magasinier" en suédois. À une exception près, et pas des moindres: le nom donné à l'étagère emblématique, best-seller du groupe avec plus de 40 millions d'unités vendues, la Billy. Une fois n'est pas coutume, elle a été baptisée ainsi en hommage à un employé du service marketing, Billy Liljedahl, qui se serait un jour plaint auprès du designer d'Ikea de ne trouver nulle part une "bibliothèque appropriée, juste pour les livres".

-
- © L'étagère Billy (Faruk Ateş - Flickr - CC)

Chaque article de mobilier de jardin reçoit le nom d'une des innombrables îles scandinaves. Comme Applarö, qui se situe dans l'archipel de Stockholm. Les tapis, eux, sont nommés d'après des villes danoises ou suédoises. Il en est ainsi pour la collection à poils ras et motifs géométriques nommée Stockholm. Le linge de lit, lui, reçoit un nom qui désigne ordinairement des fleurs, comme l'ensemble housse de couette-taie d'oreiller blanc tout juste orné d'un liseré sombre, dénommé Häxört, qui signifie "primevère".

Dans le petit lexique mis au point par Quartz, certaines associations paraissent assez cohérentes. Par exemple, l'univers de la salle de bain reçoit des noms de lacs et étendues d'eau suédoises, et l'univers de la cuisine des noms de poissons ou de champignons. D'autres peuvent sembler un poil rétrogrades, comme les prénoms scandinaves masculins donnés aux bureaux et sièges qui vont avec, tandis que des prénoms féminins sont attribués aux rideaux et tissus. Notez qu'en Suède, des jeunes femmes portent apparemment le doux prénom de Rödarv.

-
- © -

Viennent ensuite des catégories plus fourre-tout, aux registres de noms tout aussi hétéroclites. Ainsi les bols, vases, bougies et bougeoirs font partie d'un même ensemble, auquel sont attribués des noms de lieux, adjectifs, épices, herbes, fruits et baies. Ou les boîtes, décorations murales, cadres, affiches et horloges qui sont baptisés d'après l'argot suédois ou des lieux du pays.

Ces règles devaient à l'origine simplifier la vie des gens d'Ikea. En tout cas celle de son fondateur, Ingvar Kamprad, raconte Quartz. Celui qui compte parmi les personnalités les plus fortunées de la planète s'est longtemps battu contre la dyslexie. Un trouble de la compréhension et du langage qui l'empêchait notamment de retenir l'ordre des codes articles numérotés.

-
- © -

Comme l'imagination des salariés n'est pas sans limite, et qu'Ikea doit trouver 3.000 nouveaux noms chaque année, les équipes ont mis au point une base de données qui sert de générateur de noms en fonction de ces règles. Ses propositions sont globalement respectées, à moins que le mot choisi n'ait une signification offensante dans la langue d'un pays où Ikea vend. Parfois, les concepteurs proposent des noms pour le produit qu'ils viennent de créer. Mais le comité de nommage Ikea, qui a le dernier mot, s'en tient la plupart du temps aux règles préétablies.

Pour ceux qui voudraient aller plus loin dans la compréhension du nom de leur commode ou de leur fauteuil, il existe un dictionnaire non-exhaustif mais quand même bien renseigné, rédigé par Lars Petrus. Un jeune Suédois absolument pas affilié à Ikea, qui a visiblement beaucoup de temps à occuper puisqu'il est par ailleurs champion du monde de Rubik's Cube.

Nina Godart