BFM Business

Le fils du fondateur de Décathlon ne veut plus avoir affaire aux Mulliez

Matthieu Leclercq quitte la présidence de Décathlon. Le fils du fondateur de l'enseigne pointe des désaccords avec le groupe Mulliez, propriétaire de l'enseigne. Son mandat s'achevait à la fin du mois de juin.

Matthieu Leclerc, le fils du fondateur de Décathlon Michel Leclercq, a quitté la présidence de l'enseigne sportive du groupe Mulliez, a indiqué mardi l'entreprise, confirmant une information de Challenges.

Matthieu Leclerc, "président du conseil d'administration de Décathlon depuis six ans", n'a pas souhaité "renouveler son mandat qui se terminait à la fin du mois de juin", a indiqué le service presse de l'enseigne française. "Il n'a pas encore été remplacé", a précisé l'entreprise qui a réalisé un chiffre d'affaires de 11 milliards d'euros en 2017 selon son site internet.

Contre-performances

Dans une lettre adressée à la direction et que le magazine Challenges s'est procurée, il explique les raisons de son départ pointant des désaccords avec le groupe Mulliez.

"Sur les 18 derniers mois, je n'ai pas eu la liberté de choisir mes conseillers et avec les contre-performances de début d'année, la relation avec les représentants de nos actionnaires ne s'est pas améliorée", écrit-il notamment. "À l'occasion du renouvellement de mon mandat qui se termine fin juin, j'ai donc décidé de ne pas me présenter pour un nouveau mandat de président", a-t-il ajouté.

N.G. avec AFP