BFM Business

Pour décrocher un poste chez Decathlon, il faut briller au Jobathlon

Le Jobathlon doit permettre de recruter 30 responsable de rayon (image d'illustration).

Le Jobathlon doit permettre de recruter 30 responsable de rayon (image d'illustration). - Decathlon

L'enseigne nordiste organise le 13 janvier une journée de recrutement. Une trentaine de postes de responsables de rayon sont à pourvoir. Et plutôt que d'enchaîner les rendez-vous, Decathlon a décidé de faire faire du sport aux candidats.

Quel est le point commun des salariés de Decathlon? Sans surprise la passion du sport. C'est même un critère décisif pour rejoindre les équipes de l'enseigne de distribution. A tel point que la direction a décidé d'organiser une journée de recrutement centrée sur les activités sportives pour trouver 30 nouveaux responsables de rayon en CDI. Le "Jobathlon" se tiendra le samedi 13 janvier au Decathlon de Mérignac (Gironde): 300 candidats devront mettre de côté la tenue qu'ils arborent habituellement pour un entretien d'embauche pour enfiler une tenue de sport.

"La journée va se décomposer en plusieurs étapes. Il y aura bien sur une partie consacrée à présenter l'entreprise, notamment nos valeurs et l'intérêt que nous portons à faire évoluer nos collaborateurs. Mais ensuite, il y aura des sessions plus sportives en équipe, centrée sur la découverte d'une activité ludique", précise Vincent Laliche, HR Manager Decathlon. La journée se terminera pas des entretiens individuels d'un trentaine de minutes.

Les performances sportives ne sont pas un critère de sélection

L'objectif de Decathlon n'est pas de recruter des experts dans leur discipline ou des compétiteurs hors pair. Les postes ne sont pas attribués en fonction des scores obtenus.

D'ailleurs, pour que personne ne soit favorisé, il ne sera pas question de faire un tournoi de tennis ou de courir un 100 mètres. SportyJob, le cabinet de recrutement auquel a fait appel Decathlon pour organiser ce Jobathlon, mise sur des activités ludiques. Comme du soccer où les participants sont encordés, ce qui nécessite de se coordonner et de développer un esprit d'équipe. Car justement, l'intention de Decathlon est de faire apparaître les valeurs et le savoir-être des participants lors de ses parties.

Faire émerger les qualités des candidats

"Nous allons observer le comportement des candidats. Il s'agit de voir comment ils interagissent entre eux, s'ils sont tournés vers les autres, s'ils savent fédérer, construire une stratégie", met en avant Vincent Laliche. Autant d'aspects qu'il est difficile de mettre en avant lors d'entretien plus classique.

"Ces sessions permettent aussi d'évaluer la réactivité des candidats, s'ils savent s'adapter à des situations inédites, s'ils ont de l'énergie à revendre. Ce sont des qualités essentielles quand on doit gérer un rayon", souligne Stéphane Janssoone, responsable du projet au sein de SportyJob. "Pour ce qui est des compétences, cela s'acquiert", ajoute-t-il. Il n'est pas donc nécessaire d'avoir une formation de commerce ou d'avoir œuvré dans la vente pour figurer parmi les 300 candidats conviés à ce Jobathlon.

Decathlon est en tout cas certain de pouvoir identifier les perles qui viendront renforcer ses magasins au cours de ce Jobathlon, et compte bien renouveler l'expérience dans d'autre régions.

Coralie Cathelinais