BFM Business

Le café devrait augmenter, mais pas au comptoir

Le café au comptoir n'est pas censé augmenter de plus de 1,3 centime la tasse.

Le café au comptoir n'est pas censé augmenter de plus de 1,3 centime la tasse. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le cours de l'arabica explose. Depuis le début de l'année 2014, son prix en bourse a augmenté de 82%... En toute logique, cette hausse sera visible au supermarché, mais ne devrait pas l'être chez les cafetiers.

Ne vous faites pas avoir sur votre petit noir au comptoir! Si les cours du café ont bien augmenté de manière fulgurante, la hausse du prix de l'expresso dans les cafés devrait, en principe, à peine dépasser le centime d'euro. Explications.

Le cours de l'arabica, -qui représente 70% de la production mondiale contre 30% pour le robusta- a explosé ces derniers mois. Depuis janvier 2014, il a crû de 82%. Mais les hausses et baisses soudaines sont devenues légion ces dernières années, explique Alexandre Belanger, directeur général de la société d'import-export Belco.

En ce qui concerne l'arabica de qualité ordinaire de récolte diverse, le prix de la livre est passé de 1 à 2 dollars depuis le début de l'année. En 2010-2011, il était déjà monté à trois dollars. Une hausse, "historique et fulgurante comme celle qu'on voit aujourd'hui", souligne Alexandre Belanger.

Un kilo de café torréfié = 150 tasses d'expresso

Les torréfacteurs devraient la répercuter en augmentant le prix du café torréfié d'environ 2 euros le kilo, comme ils l'avaient fait, bien que tardivement, lors de la dernière hausse. Mais "cela ne justifierait en aucun cas une hausse de 10 centimes de la tasse d'expresso", met en garde Alexandre Belanger.

Il suffit de faire le calcul: un kilo de café torréfié permet de préparer 150 tasses d'expresso. Si votre cafetier ponctionne 10 centimes supplémentaires par tasse, il gagnera 15 euros de plus sur chaque kilo, alors que l'augmentation n'est que de 2 euros.

En principe, "la hausse sur votre kawa n'est pas censée dépasser les 1,3 centimes d'euros pour être honnête", précise le spécialiste de l'import-export de café vert. Et "encore faut-il que les cafetiers aient accepté la hausse des prix des torréfacteurs", précise-t-il.

En revanche, attendez-vous à voir les prix grimper de manière plus visible dans la grande distribution. Mais là c'est logique, pour notre spécialiste: votre pack de 250g de café devrait augmenter de 50 centimes, soit les 2 euros d'augmentation du kilo divisés par quatre.

Le titre de l'encadré ici

|||

Une hausse portée par la spéculation

Des fondamentaux existent: les faibles précipitations au Brésil, l'un des principaux exportateurs mondiaux, et une maladie qui a touché les caféiers sud-américains l'année dernière, appelée la rouille.

Mais les conséquences de ces phénomènes se font encore peu sentir sur la production. Une pénurie de café est d'ailleurs hautement improbable, puisque la surproduction de ces dernières années a permis de constituer de vastes stocks.

Simplement, les spéculateurs se sont engouffrés pour parier à la hausse, envoyant ainsi de nouveaux signaux de hausse qui amplifient la hausse. D'où le cours qui grimpe, et à terme, les prix.

Nina Godart