BFM Business

Google se lance dans la livraison à domicile

Google vient concurrencer Amazon sur le marché de la livraison à domicile.

Google vient concurrencer Amazon sur le marché de la livraison à domicile. - -

Google Shopping Express : voilà le nouveau service plutôt inattendu lancé par le géant américain du web. Un service de livraison à domicile, qui laisse sceptique les professionnels du secteur.

Google se lance dans la livraison à domicile. Le groupe a annoncé, jeudi 28 mars, qu'il commençait à tester un nouveau service de livraison à domicile et dans la journée, pour les achats par internet.

Le géant américain souhaite ainsi "amener la vitesse du web dans le monde réel". Mais venir concurrencer Amazon et Wal-Mart, qui avait annoncé un projet semblable il y a quelque mois, n’est pas sans danger pour Google.

Des coûts fixes très importants

"C’est un métier très éloigné de leur métier de base et qui exige des compètences très différentes […] Je pense que ce sera très compliqué, que cela leur prendra beaucoup de temps, et leur coûtera très cher", analyse Denis Payre, président du groupe de logistique franco-belge Kiala, interrogé par BFM Business.

Le spécialiste des questions de logistique liées au e-commerce met en garde contre les coûts importants. "Cela va leur demander de déployer une infrastructure de qualité et très dense. Il faut organiser des tournées quotidiennes de livraisons, avec des coûts fixes très importants, et il est donc nécessaire d’avoir des quantités de colis très importantes, pour couvrir ces coûts."

Un service à l'essai en Californie

Mais le groupe peut compter sur une solide croissance pour ses objectifs de diversification. "Il ne faut pas sous-estimer Google, qui a démontré par le passé sa capacité à faire des choses extraordinaires", nuance Denis Payre.

Pour le moment, l’initiative Google Shopping Express concerne seulement la région de San Francisco, où est basée le géant américain, mais des extensions sont prévues. Les participants au programme d’essai se voient offrir six mois de livraisons.

Les achats doivent être réalisés via une plateforme unique, et ne sont disponibles que pour neuf enseignes. Google n’a toujours pas fixé de prix pour ce service, mais des médias américains avancent un coût entre 64 et 69 dollars.

Anthony Morel et Audrey Dufour