BFM Business
Conso

[Chariot BFM Business] Notre relevé de prix des courses reste stable cette semaine

Entre le 25 juillet et le 2 août, notre chariot BFM Business est resté stable. Mais pour la première fois depuis le début de nos relevés de prix, celui de la baguette tradition a augmenté.

Après une forte augmentation lors de notre dernier relevé fin juillet, notre chariot BFM Business reste stable ce 2 août. La sélection de 48 produits parmi les 200 les plus achetés par les consommateurs français coûte cette semaine 137,47 euros sur notre drive test. Mais comme la semaine précédente, un nouveau produit manquant a légèrement modifié notre calcul.

Notre panier a légèrement évolué
A noter, deux produits ménagers inclus dans notre panier - le désinfectant Sanytol pistolet pamplemousse 500ml et les lingettes Saint-Marc x40 -, ainsi que le lot de deux dentifrices Colgate Original, ne sont plus vendus par le distributeur. Lors de notre dernier relevé de prix, le 25 juillet, notre sélection coûtait 140,44 euros. Pour que ce panier soit comparable avec celui de cette semaine, il faut soustraire les trois produits qui ne sont plus disponibles. En retirant ces trois produits, la facture tombe alors à 137,22 euros la semaine précédente.
De la même manière, notre premier relevé de prix effectué le 11 mai passe de 144,59 euros à 137,61 euros en enlevant les trois produits.

La baguette tradition augmente de 5 centimes

Entre le 25 juillet et le 2 août, notre panier est resté stable avec une augmentation de seulement 25 centimes (+0,18%).

Sur les 45 produits de notre panier, seulement trois ont augmenté avec parmi eux, la baguette tradition. Son le prix n'avait encore jamais évolué depuis le début de nos relevés de prix, mi-mai. De 84 centimes, la tradition est désormais vendue 89 centimes, soit une augmentation de près de 6%.

Une hausse de prix notable puisque comme l'avait fait remarquer Michel-Edouard Leclerc, la baguette est un "produit phare" et un "marqueur de l'inflation", avait-il avancé pour justifier le blocage de la baguette blanche à 29 centimes.

A l'inverse, quatre produits ont connu une baisse de prix. Une évolution toutefois quasi-insignifiante puisque leur prix de vente a chuté de seulement un centime. C'est le cas d'un pack de yaourts nature Danone ou encore du camembert Président, qui entame une baisse après avoir fortement augmenté depuis le début de notre relevé de prix (vendu 1,55 euro mi-mai, il avait atteint 1,74 début juillet).

Des promotions pour réduire la facture

L'inflation accélère depuis plusieurs mois, tirée par les prix de l'énergie et de l'alimentation. Les prix des produits alimentaires ont bondi de 6,7% sur un an en juillet, selon l'Insee. C'est supérieur à l'inflation, qui atteint 6,1% sur un an en juillet, un record depuis 1985.

Et pourtant, depuis le début de notre relevé de prix mi-mai, notre panier est resté stable. Il a même baissé de 14 centimes en enlevant les trois produits aujourd'hui indisponibles. Un constat qui ne suit pas l'inflation générale car pour réduire la facture, les distributeurs multiplient les promotions sur des produits coûteux à l'image des couches, des dosettes de café ou encore du Ricard.

Le chariot BFM Business est un témoignage d'un consommateur moyen et rend compte de la façon dont les enseignes tentent de limiter la hausse des prix avec les promotions. Il n'est pas question de remettre en cause l'inflation réelle constatée par l'Insee ou les panélistes qui relèvent des centaines de milliers de prix chaque mois dans l'ensemble des circuits.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech