BFM Business

Caddie va obtenir le soutien de bpifrance pour éviter le dépôt de bilan

Bpifrance va venir en aide au groupe Altia qui a repris Caddie en 2012

Bpifrance va venir en aide au groupe Altia qui a repris Caddie en 2012 - -

La Banque publique d'investissement va venir en aide au groupe Altia qui a repris voici deux ans la célèbre fabricant de chariots une nouvelle fois au bord du dépôt de bilan. 450 emplois sont en jeu.

L'avenir de Caddie, le célèbre fabricant de chariots de supermarchés, se dégagerait-il? Au bord du dépôt de bilan, l'entreprise d'origine alsacienne reprise voici deux ans par le groupe Altia, devrait obtenir le soutien indirect de bpifrance, la nouvelle banque publique d'investissement dirigée par Nicolas Dufourq, qui détient déjà 20% d'Altia.

Mercredi 28 mai, un accord de principe aurait été trouvé entre l'Etat et les actionnaires d'Altia, petit groupe diversifié crée en 2009 qui emploie au total 3.000 personnes. L'accord devrait être finalisé la semaine prochaine.

bpifrance apporterait à Altia 5 millions d'euros sous forme d'obligations convertibles mais sans augmentation de capital afin que la banque ne devienne pas majoritaire selon Le Monde daté du 30 mai. bpifrance, en effet, doit rester minoritaire dans les entreprises qu'elle épaule.

Revente de Caddie?

Mais le sauvetage du groupa Altia dont Caddie est devenue une filiale en 2012 pourrait entraîner des cessions d'actifs. Dont Caddie justement.

En Alsace en tout cas, les élus locaux s'activent pour démarcher d'éventuels industriels suceptibles de reprendre le fabricant de chariots. L'usine de Drusenheim, dans le Bas-Rhin, emploie encore 450 personnes. Ses carnets de commande sont plutôt remplis.

Un administrateur judiciaire doit proposer d'ici au 9 juin de placer Caddie en redressement judiciaire ou de la liquider. A moins qu'elle ne soit recapitalisée avant.

P.C