BFM Eco

Au Royaume-Uni, Domino’s Pizza stocke garnitures et sauce tomate pour faire face au Brexit

Domino's

Domino's - SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Craignant un Brexit sans accord synonyme de perturbations des échanges, la filiale britannique de l'entreprise américaine a dépensé 7,58 millions d'euros pour importer et stocker des produits alimentaires.

7 millions de livres, soit environ 7,58 millions euros. C’est la somme investie par Domino’s Pizza au Royaume-Uni pour stocker des ingrédients importés qui pourraient venir à manquer une fois le Brexit acté, rapporte le Guardian.

La filiale britannique de ce groupe américain juge en effet qu’un Brexit sans accord comporterait "un risque accru de perturbation de l’approvisionnement en matières premières". Par ailleurs, selon ses prévisions, la volatilité des taux de change pourrait par ailleurs faire augmenter le coût des produits alimentaires.

Si Domino’s Pizza achète sa farine et son fromage au Royaume-Uni, un tiers de ses produits sont importés. C’est le cas de sa sauce tomate qui vient du Portugal. Le poulet et tous les autres produits à longue conservation comme le thon et, évidemment, l’ananas sont importés.

Le Royaume-Uni se prépare

Domino’s Pizza n’est pas la seule entreprise à prendre ses précautions outre-Manche. Les supermarchés ont eux-mêmes remarqué que les foyers britanniques craignant une pénurie dans les magasins achetaient en masse des produits importés comme le papier toilette et les conserves pour faire des stocks. L’industrie pharmaceutique a elle aussi commencé à constituer des réserves de médicaments.

Il faut dire que la nomination de Boris Johnson au poste de Premier ministre a renforcé la probabilité d’un Brexit dur, ce qui se traduirait le retour des droits de douane et des retards à la frontière en raison des contrôles. Le nouveau locataire du 10 Downing Street s’est en effet engagé à faire sortir le Royaume-Uni de l’Union européenne le 31 octobre, avec ou sans accord.

Paul Louis