BFM Business

Alexandre Bompard: "la Fnac doit s'installer partout près de chez vous"

Alexandre Bompard, le PDG de la Fnac, était l'invité de Stéphane Soumier dans Good Morning Business ce 30 octobre 2013.

Alexandre Bompard, le PDG de la Fnac, était l'invité de Stéphane Soumier dans Good Morning Business ce 30 octobre 2013. - -

Le PDG de la Fnac, discret depuis l'introduction en Bourse de la société, était invité de BFM Business ce mercredi 30 octobre. Il a détaillé les évolutions stratégiques de son groupe.

La Fnac a publié, pour la première fois depuis le 20 juin et sa cotation à la Bourse de Paris, ses résultats pour le troisième trimestre 2013 fin octobre. Son chiffre d'affaires est en recul de près de 5%, à 844 millions d'euros. Mais ses "parts de marché en hausse", pointe Alexandre Bompard, ce 30 octobre sur BFM Business. Le PDG du groupe prend la parole après être resté discret depuis le début de l'application du plan Fnac 2015, destiné à redresser les marges du groupe.

"Nos marchés de consommations de biens électroniques et culturels déclinent d'à peu près 10% par an depuis trois ans", souligne-t-il. Dans ce contexte, "la Fnac parvient à gagner des parts de marché et à faire mieux que ses concurrents", se félicite Alexandre Bompard.

L'heure est toujours à la restriction des coûts. "Il y a un plan permanent de réorganisation, de réduction de charges de structure à la Fnac", reconnaît-il, comprenant "suppression de postes, renégociation avec nos fournisseurs". "Quand la croissance reviendra sur nos marchés, on doit être capable de la capter", lance-t-il.

Des franchises, des objets connectés et des livres numériques

La Fnac a par ailleurs "identifié une nouvelle famille de produits porteurs" pour compenser la décroissance structurelle du marché de l'audio et de la vidéo par exemple. Désormais, dans ses allées, vous pouvez trouver des équipements pour la maison comme des cafetières. Ou des objets connectés, "un marché au formidable potentiel de croissance, de 80% d'ici 2020", s'enthousiasme le patron de "l'agitateur de curiosité".

Autre nouveauté: la Fnac ouvre désormais de petits magasins. Notamment une vingtaine dans les gares et les aéroports, qui "marchent très bien", assure le PDG. Elle s'appuie aussi sur la franchise, au Maroc ou au Qatar, mais aussi en France, ou Alexandre Bompard veut mailler le territoire et mettre des Fnac "partout près de chez vous".

Le groupe se veut enfin un concurrent sérieux d'Amazon. Associé avec le Canadien Kobo, l'entreprise a lancé une offre de livre numérique "qui fait aujourd'hui jeu égal" avec le vendeur de livre en ligne. "La France est le seul pays ou Amazon n'est pas en situation hégémonique sur le livre électronique".

N.G.