BFM Business

Ces métiers pour lesquels le pass sanitaire sera obligatoire

Avec l'extension du pass sanitaire annoncée lundi, plusieurs métiers seront concernés par cette obligation, à l'image des professionnels de la restauration. Reste à savoir ce qu'ils encourent s'ils ne s'y conforment pas.

Serveurs, vendeurs, contrôleurs de train… Pour plusieurs métiers, le pass sanitaire sera désormais exigé. Emmanuel Macron l’a annoncé lundi soir, le pass sanitaire - test covid négatif, attestation de vaccination ou test prouvant un rétablissement du Covid - sera élargi dès le 21 juillet aux "lieux de loisirs et de culture" rassemblant plus de 50 personnes, pour les personnes à partir de 12 ans.

En août, ce sera au tour des restaurants, bars et centres commerciaux et le pass sanitaire sera également exigé dans les trains et cars pour les trajets de longue distance.

Face à l'inquiétude, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a affirmé ce mardi qu'il y aurait de la "souplesse" pour les salariés des établissements dans lesquels le pass sanitaire sera exigé, car "un certain nombre d'entre eux n'ont pas encore leur schéma vaccinal complet".

Professionnel de la restauration

Dans les bars, cafés et restaurants, le pass sanitaire sera réclamé à compter du mois d’août. Les clients ne sont pas les seuls concernés, les salariés y seront également soumis. Ils auront le choix entre se faire vacciner ou réaliser des tests très réguliers, pour l’instant pris en charge, afin de pouvoir continuer à accéder à leur lieu de travail.

"Je ne me vois pas dire à un employé qu'il ne doit pas venir travailler, que je le mets en chômage partiel car il n'est pas vacciné ou qu'il n'a pas encore son pass sanitaire", explique sur BFMTV David Zenouda, représentant de l'organisation patronale Umih Nuit Paris Île-de-France. "J'ai du mal à me dire que je vais devoir me priver d'employés compétents".

Reste à savoir ce que les salariés encourent s’ils ne s’y conforment pas. Peuvent-ils être licenciés? BFM Business a contacté le ministère du Travail sur le sujet, qui n’a pas encore donné suite.

Les métiers du transport

En août, le pass sanitaire sera également exigé pour les trajets de longue durée en train ou en car et comme c’était déjà le cas, en avion. Les TER, les Transilien, métro, bus et RER, essentiellement utilisés pour des motifs professionnels, ne seront pas concernés par cette obligation.

Tous les cheminots devront-ils présenter le pass sanitaire? "C’est l’une des questions encore en discussion. Mais le principe, c’est que cela s’appliquera à ceux qui sont en contact dans les transports de longue distance", précise ce mardi sur BFMTV Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué en charge des Transports. "Le contrôleur de la SNCF, pour prendre un exemple concret, devra être titulaire d’un pass sanitaire".

Employés des centres commerciaux

En août, les centres commerciaux devront également exiger le pass sanitaire. Le personnel de ces centres y seront également soumis. Le gouvernement doit encore préciser la liste des métiers concernés. Comme pour les transports, il est probable que seuls ceux qui sont en contact avec le public soient obligés de présenter le pass sanitaire pour continuer à travailler.

Professionnels des lieux de loisirs et de culture

Le pass sanitaire était déjà exigé depuis le 9 juin dans les grands rassemblements de 1000 personnes et plus. A compter du 21 juillet, cette exigence s'étend aux "lieux de loisirs et de culture" rassemblant plus de 50 personnes, ce qui comprend notamment les cinémas. Les employés devront-ils également être titulaire d'un pass sanitaire? Le gouvernement n'a pas encore donné d'informations sur le sujet.

Jusqu'à présent, pour les événements de plus de 1000 personnes, il n'était "pas demandé aux salariés, aux organisateurs, aux bénévoles ou aux professionnels qui se produisent dans ces lieux d’avoir un pass", comme le précisait un document du gouvernement.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech