BFM Business

Aide aux entreprises: Jean Castex annonce 20 milliards d'euros supplémentaires

Le Premier ministre a annoncé ce jeudi que les mesures d'aide aux entreprises seront reconduites et amplifiées. Le gouvernement mettra 20 milliards d'euros supplémentaires sur la table pour les financer.

A l'Assemblée nationale, le Premier ministre Jean Castex a annoncé de nouvelles mesures de soutien aux entreprises, alors que le reconfinement entrera en vigueur ce jeudi à minuit jusqu'au 1er décembre.

Mercredi, le conseil des ministres adoptera un nouveau projet de loi de finances rectificatif, prévoyant une enveloppe de 20 milliards d'euros supplémentaires pour financer ces mesures de soutien et d'accompagnement", a annoncé Jean Castex à l'Assemblée nationale ce jeudi.

Le Premier ministre a assuré tout faire pour accompagner les entreprises et les indépendants, comme au printemps dernier "afin de repousser le risque de faillite".

Prolongement des aides aux entreprises

Les mesures de soutien exceptionnelles déployées au cours de la première phase vont être reconduites et amplifiées.

Nous savons que notre tissu économique a été fragilisé et qu'évidemment, ces entreprises ont les reins moins solides qu'au printemps dernier. Tous les secteurs faisant l'objet d'une fermeture administrative, bénéficieront ainsi d'aides pouvant aller jusqu'à 10.000 euros par mois via le fonds de solidarité. Nous mettrons en place pour eux l'activité partielle avec zéro à charge pour l'employeur", a expliqué Jean Castex.

"Pour les autres secteurs, le dispositif d'activité partielle en vigueur qui devait se réduire au 1er novembre sera maintenu et prolongé pour les salariés aux conditions actuelles", a poursuivi le Premier ministre.

Par ailleurs, les "PME qui connaissent des difficultés pourront bénéficier d'un renforcement des exonérations de charges". Les prêts garantis par l'Etat seront également prolongés de six mois.

Maintenir une activité économique la plus soutenue possible est un impératif pour limiter les effets désastreux de la crise économique qui nous frappe déjà durement, a expliqué Jean Castex. Nous devons collectivement assumer ces dépenses car ne rien faire aurait un cout économique, financier et surtout humain encore plus considérable."
https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech