BFM Côte d'Azur
Cote dAzur

Homme tué lors d'une opération de police à Nice: ce que l'on sait

L'IGPN de Nice a été saisie après qu'une personne soit morte lors d'une opération de police ce mercredi. Un policier a été placé en garde à vue pour "homicide volontaire".

Une opération de police a eu lieu ce mercredi matin à Nice lors de laquelle une personne est morte, a appris BFM Nice Côte d'Azur auprès du Samu et de la police. Les faits se sont déroulés en fin de matinée au 7 rue de la Buffa dans le centre-ville.

Une interpellation qui s'est "mal passée"

Lors de l'opération de ce mercredi matin, prévue par la police judiciaire, plusieurs interpellations ont eu lieu en lien avec cet homicide, a précisé Xavier Bonhomme, le procureur de Nice au micro de BFM Nice Côte d'Azur. L'une d'entre elles s'est "mal passée", explique-t-il.

"Une interpellation s'est donc mal passée puisqu'un policier a fait usage de son arme de dotation en tirant sur une des personnes qui est décédée aux environs de 12h30", explique le procureur Nice.

La victime est née en 1999, le procureur précise n'avoir "pas d'éléments sur ses antécédents judiciaires".

Le corps de la victime a été retrouvé à proximité d'une voiture "qui semble faussement plaquée, donc certainement volée et qui appartiendrait à l'équipe visée par l'opération initiale", a encore déclaré le procureur. Le véhicule et un domicile restent à perquisitionner.

L'IGPN saisie pour "homicide volontaire"

Xavier Bonhomme précise que "pour l'instant nous n'avons pas retrouvé d'arme, d'arme à feu en tout cas, qui aurait été en possession de la victime".

Le procureur de Nice explique également avoir "saisi l'IGPN de Nice" pour une "enquête du chef d'homicide volontaire". Le policier ayant fait usage de son arme, membre de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI), a été placé en garde à vue ce mercredi pour homicide volontaire.

Une opération en lien avec un autre homicide

Les forces de l'ordre sont intervenues dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour un homicide remontant au 24 décembre dernier. Un homme de 24 ans inconnu des services de justices, Ermelindo, avait été tué par balle dans le quartier de La Planas à Nice-Nord.

Le tireur avait alors pris la fuite avant que son véhicule ne soit retrouvé carbonisé à Cagnes-sur-Mer. Le parquet avait ouvert une enquête pour assassinat en bande organisée.

Marie Duquesne avec M.L. et AFP