BFM Côte d'Azur
Cote dAzur

"Renforçons le pouvoir des maires": face à l'immigration, Christian Estrosi interpelle Gérald Darmanin

Le maire de Nice, Christian Estrosi, demande un renforcement des pouvoirs des maires.

Le maire de Nice, Christian Estrosi, demande un renforcement des pouvoirs des maires. - BERTRAND LANGLOIS / AFP

Le maire de Nice, Christian Estrosi, a écrit au ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, pour demander de durcir le projet de loi sur l'immigration et de renforcer les pouvoirs de la police municipale.

Le maire de Nice veut "armer nos collectivités" pour faire "face aux populations clandestines et errantes". Christian Estrosi a envoyé un courrier au ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, pour réclamer un renforcement des pouvoirs des maires et des mesures plus dures dans le projet de loi sur l'immigration qui sera examiné à l'automne par le Parlement.

"Si la volonté des élus locaux est bien réelle, les pouvoirs dont disposent les maires sont, aujourd’hui, largement insuffisants pour apporter leur concours efficace et assurer la sécurité sur leur territoire", écrit-il.

Christian Estrosi demande au ministre que la police municipale puisse effectuer des contrôles d'identité, des saisies de matériels et équipements appartenant aux "populations errantes".

Il souhaite également que la police municipale puisse intervenir elle-même pour "mettre fin aux campements sauvages et illégaux", sans passer par une action devant le tribunal administratif ni à demander le concours de la police nationale.

Le maire de Nice demande une refonte des accords de Schengen. L'objectif serait de "s’assurer que les ressortissants des pays membres de l’Union européenne disposent des ressources nécessaires pour se maintenir sur le sol français au-delà de trois mois de séjour".

Christian Estrosi ajoute que "l’Etat ne peut plus tout" face à la "pression migratoire" citant un "afflux massif de populations nomades en provenance des pays de l’est" auquel ferait face, selon lui, la ville de Nice.

Il dit aussi rejoindre l'idée du ministre de l'Intérieur d’expulser les étrangers en situation irrégulière ayant commis des délits, même s'ils ont des enfants en France. Le retour de cette "double peine" avait été annoncé la semaine dernière par Gérald Darmanin.

Amaury Tremblay