BFM DICI

Gendarme agressé à Montgenèvre: un suspect interpellé en Italie

Un gendarme (photo d'illustration).

Un gendarme (photo d'illustration). - DENIS CHARLET / AFP

Le militaire avait été touché au bras lors de heurts avec des militants pro-migrants au mois de mai, en marge du rassemblement Passamontagna. Le procureur de la République de Gap avait lancé un mandat d’arrêt européen il y a une quinzaine de jours.

Un homme soupçonné d’avoir violemment agressé un gendarme mobile à Montgenèvre en mai dernier vient d’être interpellé en Italie, a indiqué une source proche du dossier à BFM DICI ce jeudi.

Le militaire avait été blessé lors de heurts avec des militants pro-migrants au col de Montgenèvre, au mois de mai, en marge du rassemblement Passamontagna. Il souffrait d'une fracture au bras. Il y a quinze jours, le procureur de Gap avait décidé de lancer un mandat d'arrêt européen pour interpeller l'agresseur présumé, un membre de la mouvance d'ultra-gauche domicilié en Italie.

Vers une extradition en France

"Après la diffusion du mandat d’arrêt européen, les Italiens ont pu agir. L’homme, connu là-bas, a été cueilli ces dernières heures. Il avait ses habitudes dans la région d’Oulx", a-t-on appris de même source.

"Mon parquet vient officiellement d'être avisé de l'interpellation en Italie. Les autorités judiciaires italiennes devront maintenant statuer sur la remise de l'intéressé aux autorités judiciaires", confirme Florent Crouhy, Procureur de la République de Gap, à BFM DICI.

Selon nos informations, l'individu a été incarcéré à la prison de la Valette, à Turin. Des manifestations de membres de l'ultragauche ont été organisées devant la prison mercredi soir. Le suspect devrait être extradé vers les Hautes-Alpes dans les prochains jours.

Valentin Doyen