BFM Business

A 12.400 euros bonus déduit, la Dacia Spring est l'électrique la moins chère du marché

Dacia dévoile ce jeudi la gamme de tarifs de sa petite citadine électrique. Avec un tarif d’entrée de gamme à 16.990 euros hors bonus, la Spring se positionne comme la voiture la moins chère du marché.

Une voiture électrique à un tarif accessible, c’était la promesse de Dacia avec sa citadine électrique Spring. La marque low-cost dévoile ce jeudi sa grille tarifaire et avec un premier prix à 16.990 euros hors bonus, la Spring devient ainsi la voiture la moins chère du marché.

Un peu plus de 12.000 euros une fois le bonus déduit

C’est en effet la seule à être vendue sous la barre des 20.000 euros. Et une fois le bonus déduit, elle passe sous celle des 15.000 euros. En effet, une fois retirés le bonus de 4.587 euros (27% du prix total du véhicule), la Spring est vendue à partir de 12.403 euros dans sa version d’entrée de gamme.

A ce tarif, les équipements seront sommaires: la climatisation est manuelle, la sellerie en tissu et la roue de secours est en option à 180 euros, le câble de charge de Type 2 à 250 euros. Et si le client ne veut pas le Blanc Kaolin d’origine, il devra dépenser 500 euros pour une couleur plus originale comme un "Rouge Goji" ou un "Bleu Cenote".

Une seconde finition est aussi accessible cette fois avec un écran 7 pouces, une caméra de recul, la réplication su smartphone et la roue de secours et des teintes gratuites. Son prix grimpe alors à 18.490 euros, ce qui donne une fois le bonus déduit de 4.992 euros (ici encore 27% du prix total du véhicule).

Un business-model tourné vers la baisse des coûts

Pour tirer les prix aussi bas, au-delà du modèle à bas coûts bien connu chez Dacia, le Groupe Renault s’est basé sur un véhicule développé à l’origine pour le marché chinois. La Spring y sera d’ailleurs fabriquée.

Le constructeur a aussi revu le modèle économique de la voiture telle qu’on la connait depuis l’origine. La Spring n’aura en effet que 230 kilomètres d’autonomie, insuffisant pour les longs trajets. Ce sacrifice sur l’autonomie permet cependant de réduire le nombre de cellules, le nombre de système de refroidissement, ce qui permet de faire baisser le coût du véhicule.

La "promesse client" est simple: il est possible de ne plus passer à la pompe pour assurer ses trajets quotidiens à condition de ne pas exiger du véhicule qui les assure les mêmes prestations que celles que l’on demande au véhicule avec lequel on part en vacances", expliquait l’été dernier l’universitaire Bernard Jullien sur le site spécialisé autoactu.com.

La voiture électrique la moins chère du marché

Ce compromis équipements/autonomie/prix peut faire de la Spring un game-changer sur le marché du véhicule électrique. L’engouement pour le quadricyle AMI de Citroën semble donner un indice. Plus équipées, les Skoda Citygo et Seat Mii sont commercialisées à un peu moins de 22.000 euros, soit autour de 16.000 euros bonus déduit.

La Fiat 500e à 24.500 euros (17.885 euros bonus déduit) ou la Renault Twingo à 26.450 euros (19.450 euros bonus déduit) offrent certes des prestations plus élevées mais si elles ne sont pas beaucoup plus grandes, elles sont beaucoup plus chères, 5.500 euros au minimum. Et la Renault Twingo électrique n’offre pas forcément plus d’autonomie.

Les précommandes de la Spring ouvriront le 20 mars pour une livraison attendue à partir de septembre. Dacia promet également une version utilitaire de la petite électrique. La petite voiture low-cost sera également disponible en location dans les magasins Leclerc.

Pauline Ducamp
https://twitter.com/PaulineDucamp Pauline Ducamp Cheffe de service BFM Auto