BFM Business

Uber déploie en France son bouton d’urgence

Ce mercredi, Uber déploie en France son bouton d’urgence, sous la forme d'un petit bouclier.

Ce mercredi, Uber déploie en France son bouton d’urgence, sous la forme d'un petit bouclier. - Uber

Déjà actif en Inde et aux Etats-Unis, ce dispositif pour signaler un incident est mis en service ce mercredi dans l’Hexagone.

Une nouvelle icône est apparue ce mercredi dans l’application Uber. Le service de VTC met en place ce 17 octobre en France un dispositif d'informations baptisé "Kit Sécurité", précise Uber dans son communiqué

Concrètement, lors de la course, une icône en forme de bouclier apparaîtra en bas à droite de l’écran de l’application pour les clients. En cliquant dessus, ces derniers auront alors accès à l'appel d'urgence, ainsi qu'à plusieurs autres fonctions.

Un appel d’urgence

La fonction essentielle, c’est le bouton d’appel d’urgence. En cliquant sur le bouclier, le passager (ou le conducteur) pourra passer un appel d’urgence auprès du 112, le numéro d’urgence européen. Via ce bouton d'urgence maison, Uber fournira alors aux passagers l’adresse où il se trouve, ainsi que le modèle du véhicule et sa plaque, afin qu’il puisse les transmettre aux secours lors de l’appel. Cet appel sera surtout accessible dans toute l’Europe.

Lancée en Inde en 2015, cette fonction est aussi déjà disponible aux Etats-Unis depuis le printemps. Dans ces pays, la fonction appel d'urgence visait avant tout à lutter contre les agressions. Uber met aussi l'accent dans sa communication sur les accidents. A noter que cette fonction Uber double le bouton d’appel d’urgence, désormais obligatoire sur tous les véhicules neufs depuis le 1er avril. Ce bouton physique géolocalise lui directement le véhicule auprès des secours.

Cinq contacts favoris à qui partager sa course

Autre fonction accessible via le petit bouclier: le partage de la course avec ses favoris. Chaque client pourra définir cinq contacts favoris, à qui la course pourra être partager plus facilement qu’avec l’actuelle fonction de partage, précise Uber. Le client pourra même choisir un partage automatique à chaque course.

Uber introduit également une fonction "Alerte de vitesse". La vitesse maximale autorisée s’affichera sur l’application des chauffeurs, et une alerte leur parviendra quand ils la dépasseront. Non pour les surveiller, se défend Uber dans Le Parisien. "Notre objectif est juste d’informer les chauffeurs car cela leur rend service, explique Sachin Kansal, directeur des produits de sécurité chez Uber. Si nous avons une plainte d’un client pour une vitesse excessive, nous pourrons alors regarder cela de plus près".

Pauline Ducamp