BFM Auto

Les dashcams à la conquête des pare-brise français

Dashcam Aduro

Dashcam Aduro - Aduro

Si les caméras embarquées sont encore peu nombreuses à orner les pare-brise des conducteurs français, une majorité n'exclut pas de s'équiper au cours des prochains mois, indique une enquête réalisée par OnePoll pour un distributeur allemand d'électronique.

Ils n'ont pas franchi le cap mais ils y pensent. Une enquête réalisée par OnePoll pour Reichelt elektronik (distributeur en ligne d'électronique et de technologie informatique en Europe) montre que de nombreux conducteurs français pourraient se laisser tenter par l'achat d'une caméra embarquée. Ils sont 73% à avoir déclaré ne pas utiliser de dashcam dans leur véhicule.

15% des personnes interrogées disent avoir l'intention d'acheter une dashcam dans les douze prochains mois pour 33% qui ne le feront pas. Une majorité (52%) est indécise. Les utilisateurs de dashcam le font dans 62% des cas pour se protéger contre les dommages pouvant être causés sur leur propre véhicule.

Loop, G-sensor et détecteur de mouvement

Pour les utilisateurs, il est important que leur appareil ait une fonction Loop. Après un certain laps de temps, l'enregistrement écrase les images les plus anciennes pour n'être jamais à court d'espace de stockage. Autre option appréciée: le G-sensor. La caméra réagit si elle ressent des vibrations pour stocker des données en cas d'accident. Cette fonction serait une condition préalable à l'achat pour 60% des personnes interrogées. Dans le même ordre idée, le capteur de mouvement est apprécié. Il active la caméra même si le véhicule est à l'arrêt.

Les images enregistrées par la caméra peuvent être utilisées, en France, en cas d'accident auprès des assurances et de la justice. Cette possibilité varie en fonction des pays. En Europe, certains Etats comme le Luxembourg interdisent tout simplement son usage.

E. M.