BFM Auto

Végétalisation, voies de covoiturage... comment réinventer le périph et les routes franciliennes?

Un appel à projet international a été lancé ce jeudi pour réfléchir à l’avenir des grands axes routiers d’Ile-de-France, y compris du périphérique. Face à l'augmentation des bouchons et à la pollution, des experts vont plancher sur la mobilité de demain.

A quoi ressembleront les routes de demain en Ile-de-France? C'est à cette question que des experts en mobilité, architectes, urbanistes sont invités à répondre. Une consultation internationale et un appel à projets a été lancée ce jeudi par le Forum métropolitain du Grand Paris qui regroupe aussi bien la ville de Paris que la région Ile-de-France. Quatre équipes proposant de faire évoluer les autoroutes, le boulevard périphérique et les voies rapides seront sélectionnées en 2019 en vue de travaux à l'horizon 2030 et 2050.

L'objectif, trouver des solutions pour améliorer le fonctionnement du réseau, saturé au quotidien. Selon une récente étude, la situation s'est encore dégradée sur les routes d'Ile-de-France avec une augmentation des bouchons en 2017. La question environnementale sera aussi au coeur de cette concertation alors que la pollution est devenu un problème majeur pour tout le bassin parisien. Avec cet appel à projets, les collectivités franciliennes espèrent voir émerger des propositions innovantes pour permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre mais aussi l'accidentalité.

La fin du périphérique? 

Les propositions les plus scrutées seront sans doute celles concernant le périphérique parisien. La mairie de Paris souhaiterait parvenir à son déclassement, pour faire passer cet axe le plus fréquenté d'Europe d'une autoroute à un boulevard urbain.

"Le périphérique c'est une ceinture grise autour de Paris, là où beaucoup de Parisiens rêveraient plutôt d'une ceinture verte. Comment passer de cette ceinture grise à cette ceinture verte, comment réinventer le boulevard périphérique en lien avec les autres grandes infrastructures, c'est tout l'enjeu de cette grande consultation internationale", résume Christophe Najdovski, maire-adjoint en charge des Transports.

Tous les scénarios sont pour l'instant ouverts. Les écologistes ont à plusieurs reprises fait part de leur envie de casser cette frontière symbolique entre Paris et sa banlieue en y intégrant pourquoi pas des voies de tramway, voire même des espaces verts et des pistes cyclables. L'idée de la création d'une voie de covoiturage est aussi évoquée. Depuis plusieurs années, des projets ont déjà émergé visant à gommer cette séparation, comme la création d'une forêt de 1.000 arbres porte Maillot ou la construction prochaine d'un gymnase au-dessus du périphérique Porte de Vincennes. 

Comment intégrer les voitures autonomes?

La question des innovations technologiques dans le domaine de la mobilité sera aussi l'un des enjeux de la consultation internationale. L'arrivée des véhicules autonomes pose en effet des problématiques sur l'aménagements des routes. 

Sur cette thématique, la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a d'ores et déjà annoncé un plan de 100 millions d'euros pour accélérer les tests. La grande consultation pourrait livrer des pistes pour intégrer ces nouveaux véhicules dans le plan de transports des autoroutes comme la création de voies dédiées à ces voitures autonomes. 

C. B