BFM Business

Une nouvelle formation pour en finir plus vite avec le permis probatoire

Image d'illustration - Le ministère de l'Intérieur annonce la mise en place l'an prochain d'une formation post-permis avec à la clé un délai probatoire réduit.

Image d'illustration - Le ministère de l'Intérieur annonce la mise en place l'an prochain d'une formation post-permis avec à la clé un délai probatoire réduit. - AFP

Dès 2019, les jeunes conducteurs pourront passer une formation post-permis de 7 heures. Après cette journée non-obligatoire, leur permis sera crédité plus rapidement de tous leurs points.

Compléter la formation des jeunes conducteurs six mois après l’obtention de leur permis de conduire, c’est ce que propose la nouvelle formation post-permis annoncée ce jeudi par la Sécurité routière. Entre six mois et un an après avoir eu leur sésame, les jeunes conducteurs pourront s’y inscrire volontairement. Dispensée dans des auto-écoles labellisées, elle se déroulera sur 7 heures, en groupe. "Le principe est de faire réfléchir les jeunes à leur conduite", explique-t-on au ministère de l’Intérieur.

Un retour d'expérience après six mois de conduite

Le contenu de la formation n’est pas encore précisé, un arrêté doit intervenir d’ici la fin de l’année.

"Elle devrait être plutôt théorique, avec des thématiques sur la drogue, l’alcool, comment prévenir la transgression des règles, précise Frédéric Martinez, directeur du réseau Ecoles de Conduite Françaises (ECF), réseau qui participe au groupe de réflexion avec le ministère sur cette formation. L’important est de faire travailler des conducteurs novices sur leur expérience. Pourquoi ont-ils transgressé telle ou telle règle, comprendre ce pourquoi, pour éviter ensuite de recommencer".

La formation sera accessible pour les jeunes qui obtiendront leur permis à partir du 1er janvier 2019. Les premières formations post-permis seront donc dispensées à partir de juin, six mois après l’obtention des premiers permis de conduire, le temps aussi de former les animateurs comme de faire labelliser les auto-écoles volontaires par les préfectures.

Quel tarif pour cette nouvelle formation?

Peut-être pour encourager les jeunes à s’inscrire, le ministère prévoit que ceux qui auront suivi la formation "verront en contrepartie leur période probatoire réduite, sous réserve de n'avoir commis aucune infraction donnant lieu à retrait de points", précise le communiqué du ministère. Au lieu d’obtenir leurs 12 points en 3 ans, ils les obtiendront en 2 ans. Voire en un an et demi pour les jeunes qui ont suivi la formation conduite accompagnée.

La formation ne s'adresse en effet qu'aux personnes passant leur permis pour la première fois. L’une des grandes inconnues reste le coût. S’il dépendra a priori de chaque auto-école (les tarifs sont en effet librement fixés), il pourrait représenter une centaine d’euros. 700 à 800.000 personnes passent chaque année leur permis de conduire en France.

Pauline Ducamp