BFM Auto

Sécurité routière: vers la fin du permis à 12 points?

Comment récompenser les bons conducteurs, notamment suite à la mise en place de la limitation de la vitesse à 80km/h? C'est une question sur laquelle va se pencher le gouvernement au 1er semestre.

Comment récompenser les bons conducteurs, notamment suite à la mise en place de la limitation de la vitesse à 80km/h? C'est une question sur laquelle va se pencher le gouvernement au 1er semestre. - Nicolas TUCAT / AFP

Dans son nouveau plan de sécurité routière, le gouvernement ne veut pas uniquement sanctionner. Il étudie aussi la possibilité de récompenser les bons conducteurs, en leur octroyant pourquoi pas 1 ou 2 points de permis supplémentaires.

Le nouveau plan de sécurité routière, dévoilé mardi 9 janvier, ne veut pas seulement sanctionner les mauvais comportements sur la route. Lors de son intervention hier, le Premier ministre Edouard Philippe a également souhaité "encourager les conducteurs exemplaires".

"Une bonne conduite récompensée"

"Je veux m’adresser aux 37 millions de Français qui possèdent en effet leurs 12 points de permis de conduire, a expliqué Edouard Philippe. J’ai demandé qu’une réflexion soit lancée au 1er semestre de l’année en cours pour définir s’il est opportun, et si oui à quelles conditions, que ces conducteurs puissent voir leur bonne conduite récompensée par les pouvoirs publics".

Cette mesure apparaît d’ailleurs en bonne place dans la communication du Premier ministre, avant même la baisse de la vitesse à 80km/h ou le retrait du permis en cas de d’usage du téléphone au volant. C’est le Conseil National de la Sécurité Routière, une entité rassemblant élus, représentants des administrations et d’associations, qui sera chargé d’étudier l’éventuelle mise en place de cette "récompense". Sous quelle forme?

Un bonus sous forme de points?

Ce matin, sur RTL, le délégué interministériel à la sécurité routière a donné quelques pistes.

"Il y a plusieurs options possibles, dans certains pays comme l’Italie ou l’Espagne, on a jusqu’à 13 ou 14 points, cela peut être des mesures de sursis comme on le fait dans d’autres domaines. On peut dire à un moment donné ‘vous avez commis une petite erreur, on ne vous en tient pas immédiatement rigueur’", a évoqué Emmanuel Barbe.

Le site spécialisé Caradisiac compare cette dernière proposition au droit à l’erreur dans le domaine administratif, entré en vigueur en fin d’année dernière. Si le bonus de points est retenu, se pose alors une question: le permis à 12 points, entré en vigueur en 1992 alors que Michel Rocard était Premier ministre, va-t-il disparaître dans sa forme actuelle?

Respecter les règles mérite-t-il une récompense?

Emmanuel Barbe a lui bien conscience que la proposition de récompenser les bons conducteurs peut faire débat:

"C’est un petit peu polémique, puisque certains disent ‘respecter les règles, c’est un devoir’. Je pense que cela vaut le coup de poser la question, surtout que la mesure à 80km/h imposera à tous une petite contrainte, perdre un petit peu de temps au profit de tous".

Le Premier ministre a fixé au premier semestre le temps de réflexion sur cette mesure. Si un dispositif convaincant est adopté, le système de récompense sera mis en place l’an prochain.

Pauline Ducamp