BFM Auto

Un jeune conducteur perd son permis 10 jours après l'avoir obtenu

Flashé à plus de 160 km/h, moins de 2 semaines après l'avoir obtenu... il faudra le repasser!

Flashé à plus de 160 km/h, moins de 2 semaines après l'avoir obtenu... il faudra le repasser! - JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Il avait décroché son permis le 26 avril pour se faire flasher à 162 km/h quelques jours plus tard.

Il n'était vraiment pas prêt pour le passage à 80 km/h. Un jeune homme âgé de 20 ans venait de décrocher son permis de conduire, c'était le 26 avril dernier. Et autant dire qu'il n'a pas perdu de temps pour dépasser les limites: moins de deux semaines plus tard, le 5 mai, il est flashé à 162 km/h au lieu de 110 km/h par les gendarmes à la hauteur de la commune de Montgobert (Aisne), indique le journal L'Union.

En tant que titulaire d'un permis probatoire, il aurait même dû respecter une vitesse limite de 100 km/h, largement franchie donc. La vitesse retenue de 153 km/h ne lui a pas permis d'échapper à la sanction maximale. En dépassant les 50 km/h d'excès de vitesse, le jeune homme a en effet perdu 6 points et donc son permis... qu'il n'avait pas encore eu le temps de recevoir. Il ne disposait en effet que du certificat d'examen. Et en bonus, il roulait au volant de la voiture de sa mère qui aura le plaisir d'apprendre que son véhicule sera immobilisé pour une semaine. Explication du principal intéressé: il cherchait à épater ses amis, explique L'Union. Il aura désormais tout le temps de les impressionner en repassant son permis en un temps record. 

L'an dernier, dans le département de l'Eure, un jeune conducteur n'avait pas non plus traîné pour perdre son permis. Il s'était fait contrôler positif aux stupéfiants alors qu'il était justement en route pour récupérer son certificat de réussite à l'examen. Un fait divers qui avait donné lieu à un post Facebook de la Gendarmerie, rappelant qu'au delà des 6 points et donc le retrait de permis pour les jeunes conducteurs, ce délit peut donner lieu à une peine de 2 ans de prison et de 4500 euros d'amende.

Julien Bonnet