BFM Auto

Uberski, navette autonome, Waze des neiges... quand les nouvelles mobilités font du ski

Une navette Navya exploitée par la compagnie d'autocars Bertolami à Val Thorens.

Une navette Navya exploitée par la compagnie d'autocars Bertolami à Val Thorens. - Val Thorens

Les innovations dans la mobilité ne se limitent pas aux grandes villes. Cette année, Uber lance son application dans différentes stations de sport d'hiver. A Val Thorens une navette autonome Navya transportera des passagers pendant la saison et un "Waze des neiges" aiguillera les skieurs vers les pistes les moins fréquentées.

Les nouvelles mobilités se mettent aussi aux sports d'hiver. Cela commence dès l'arrivée à la gare de Grenoble avec Uberski. Le géant des VTC vient en effet de lancer son service dédié pour convoyer les voyageurs vers les stations.

Uberski, un tarif forfaitaire vers 6 stations

Tout se passe dans l'application pour smartphone classique d'Uber. Depuis le 9 février et jusqu'au 10 mars, une option supplémentaire est proposée: aux côtés des offres traditionnelles comme UberX ou UberGreen, on retrouve un onglet Uberski. Il permet de profiter d'une course à tarif forfaitaire vers 6 stations de ski : l’Alpe d’Huez, Les Deux Alpes, Chamrousse, Les Sept Laux, Villard-de-Lans et l’Alpe du Grand Serre.

Deux exemples de trajets Uberski proposés au départ de la gare de Grenoble.
Deux exemples de trajets Uberski proposés au départ de la gare de Grenoble. © Uber

Le tarif est forfaitaire, 90 euros pour rejoindre les deux premières stations citées, 45 euros pour les autres. Les chauffeurs proposent tous des barres de toit ou des porte-ski pour transporter le matériel en plus des bagages. 

Le covoiturage pour partir au ski

Pour ceux qui ne veulent pas prendre le train et terminer en VTC, pourquoi ne pas tenter le covoiturage? Pendant les vacances d'hiver 2018, 200.000 places étaient disponibles sur BlaBlaCar à destination des Alpes, nous a expliqué un porte-parole du leader français du secteur. Et cette année, sur le dernier week-end (qui cumulait vacanciers des zones A et B), la plate-forme a enregistré un trafic à destination des stations de ski 2,5 fois supérieur à un week-end classique.

La plupart des conducteurs précisent dans leur annonce la taille des bagages qu'ils pourront accepter durant le trajet et certains offrent la possibilité de transporter une paire de ski sur le toit. Pour être sûr que votre covoitureur pourra vous transporter avec votre matériel et bagages, l'idéal reste de prendre contact avec lui avant le départ.

Une annonce type pour proposer un covoiturage vers une station de ski.
Une annonce type pour proposer un covoiturage vers une station de ski. © BlaBlaCar

Depuis l'an dernier, il est également possible de réaliser son trajets en faisant plusieurs étapes: le moteur de recherche d'itinéraire de BlaBlaCar peut en effet proposer de cumuler plusieurs trajets individuels pour vous acheminer à bon port. Une fonction qui permet de trouver plus facilement une solution de transport plutôt que d'attendre l'annonce idéale qui vous emmènera d'un point A à un point B.

Une navette autonome à Val Thorens

A Val Thorens, les déplacements dans la station seront plus futuristes avec une navette autonome Navya à disposition des vacanciers. Ce véhicule 100% électrique réalise une boucle comptant 9 arrêts. Il est proposée pour la première fois en version 4 roues motrices pour pouvoir notamment affronter les montées et descentes des pentes enneigées de 20% de dénivelé. La navette peut embarquer 15 passagers, 11 assis et 4 debout, ainsi qu'un opérateur pouvant agir en cas d'urgence, et est adaptée aux personnes à mobilité réduite.

La navette autonome Navya pour la première fois en 4 roues motrices.
La navette autonome Navya pour la première fois en 4 roues motrices. © Val Thorens

Le véhicule peut rouler jusqu'à 25 km/h et dispose d'une autonomie lui permettant de rouler au moins 8 heures. Inauguré le 19 février, le service sera proposé jusqu'au dimanche 5 mai. Une fois sa saison d'hiver terminée, la navette doit rejoindre les environs d'une station balnéaire, peut-être à Lacanau, pour voir si elle est aussi à l'aise pendant la période estivale.

Dameuses hybrides et Waze des neiges

Mais avant l'été, restons encore un peu aux transports d'hiver. Val Thorens se veut en pointe sur les nouvelles technologies et exploite notamment des dameuses hybrides-diesel pour des pistes préparées avec un peu moins de pollution générée. Les remontées mécaniques se convertissent elles aussi à l'électrique.

Toujours à Val Throrens, les skieurs de la station pourront également compter sur Skiflux. Ce "Waze des neiges" permet de connaître l'état du trafic sur les pistes, grâce à dix capteurs placés sur des points stratégiques du domaine. Les skieurs peuvent ainsi se renseigner sur les piste les plus encombrées. Le service n'est pas encore consultable via l'application officielle des 3 Vallées mais cette dernière permet déjà de consulter de nombreuses webcams pour avoir une idée de la circulation

Un capteur capte la présence des skieurs pour donner une idée du trafic sur les pistes.
Un capteur capte la présence des skieurs pour donner une idée du trafic sur les pistes. © Val Thorens
Julien Bonnet