BFM Business

Retour du bonus hybride: qui seraient les grands gagnants?

En 2019, Peugeot va lancer 3 modèles hybrides rechargeables

En 2019, Peugeot va lancer 3 modèles hybrides rechargeables - Peugeot

Si l’offre de véhicules hybrides rechargeables se concentre aujourd’hui principalement chez les marques premium et les constructeurs asiatiques, de nombreux modèles sortiront l’an prochain chez Peugeot, Citroën et DS. Chez Renault, les déclinaisons annoncées des Clio, Megane et Captur sont en revanche prévues pour 2020.

Et si le retour du bonus sur l’hybride rechargeable favorisait avant tout les marques étrangères? Le ministre de la transition écologique et solidaire, François de Rugy, a indiqué ce week-end qu’il souhaitait voir revenir la subvention à l’achat pour ce type de véhicules, avec un coup de pouce compris entre 1000 et 2000 euros. Une bonne aubaine alors que les marques françaises proposeront d'ici l'an prochain à leur tour ce type de motorisation, et plaident donc pour un coup de pouce de l'Etat.

Aucune prime pour les hybrides depuis le 1er janvier

Hors prime à la conversion, il n’est en effet plus possible de bénéficier d’une prime à l’achat pour un véhicule hybride rechargeable depuis le 1er janvier 2018. L’aide à l’achat des véhicules hybrides non-rechargeables avait en effet pris fin en 2017, sous prétexte que ces derniers ne peuvent pas rouler en mode 100% électrique.

L'hybride rechargeable change lui la donne. Avec une batterie plus importante, il peut être rechargé sur une borne ou une simple prise domestique. Même si l'autonomie ne se monte actuellement qu'à une cinquantaine de kilomètres en moyenne, l’hybride rechargeable offre de réelles capacités de rouler en zéro émission.

Cette motorisation rassure aussi les Français. La semaine, ils sont sûrs de pouvoir entrer dans des villes comme Paris ou Grenoble, tout en étant plus écolo. Mais ils peuvent aussi parcourir de longs trajets avec la même voiture, le week-end ou en vacances, sans changer leurs habitudes. Selon la dernière étude du magazine L'Argus, 23% des Français se disent prêts à succomber à l'hybride rechargeable pour leur prochain achat, soit autant que de Français prêts à racheter un diesel. Un vrai changement de mentalité.

Des véhicules allemands et asiatiques 

Actuellement, l’offre de véhicules hybrides rechargeables se concentre avant tout chez les constructeurs premium allemands, comme Audi, Porsche et BMW. L’arrivée de nouveaux modèles et la mise en place de la nouvelle norme WLTP a toutefois un peu bousculé les gammes des constructeurs. Mercedes a par exemple stoppé la commercialisation de ses modèles hybrides rechargeables en juin dernier (Classe C, E, S, GLC et GLE) pour se concentrer sur la prochaine génération de cette technologie. Même constat chez Volkswagen où les Golf GTE et Passat GTE ne sont plus disponibles à la commande. L'offre se réduit donc.

Pour trouver des prix un peu plus abordables que dans le premium, il faut actuellement se tourner vers des marques asiatiques. Sentant le vent du bonus tourner, Toyota propose par exemple sa dernière génération de Prius, une des pionnières de l’hybride non-rechargeable, en version rechargeable. Hyundai avec sa Ioniq ou Kia avec sa berline Optima et son SUV Niro. Enfin, on peut citer le Mitsubishi Outlander PHEV (l’acronyme de "Plug-in Hybrid Electric Vehicle", le terme anglophone pour hybride rechargeable).

Une offre française en cours de lancement

Ce dernier véhicule permet d’ailleurs à Renault d’envisager des déclinaisons PHEV de ses véhicules via des partages de technologies. Mitsubishi a en effet intégré l’alliance Renault-Nissan depuis fin 2016. Et si la marque française brille dans l’électrique avec sa Zoé, tout comme son allié nippon avec la Leaf, les deux marques ne disposent pas actuellement de modèles hybrides rechargeables dans leurs gammes respectives. En préambule du Mondial de l'Auto, Renault a toutefois annoncé la commercialisation de telles déclinaisons pour ses Captur, Mégane et sur la prochaine Clio... mais pas avant 2020, manquant ainsi d'au moins un an le retour éventuel du bonus. 

Chez PSA en revanche, le timing serait quasi-parfait avec les lancements des premiers modèles hybrides rechargeables prévus l'an prochain pour les différentes marques du groupe. DS ouvrira le bal avec le DS7 Crossback e-Tense et on attend aussi une version "plug-in du C5 Aircross. Mais c'est chez Peugeot qu'on retrouvera le plus de lancements: au Mondial, la marque au lion expose ainsi ses futurs 508, 508 SW et son SUV best-seller 5008 en versions hybrides. S'il faudra attendre l'automne 2019 pour les voir arriver en concessions, le bonus pourrait bien doper les ventes de ces différents modèles.

Julien Bonnet